Allaitement et repas de fête

L’allaitement est-il une contre-indication pour participer à un repas de fête ? Ou bien est-il un alibi en or afin de « manger pour deux » ? par Mme Catherine BUZY, Puéricultrice

A l’approche de son premier réveillon de Noël et du Nouvel an, nombre de femmes qui allaitent leur enfant se posent ces questions. Mais fin d’année ou pas, tordons d’abord le cou aux idées reçues. Non, il ne faut pas manger pour deux, ni pendant la grossesse, ni pendant l’allaitement. En revanche, si les quantités consommées ne sont pas plus importantes, toute l’attention doit être portée sur la qualité et la diversité des apports.

comment se comporter à table à l’heure de la fête, quand on allaite ?

Et bien comme tous les autres convives, vous pouvez consommer tout ce qui vous est proposé. De la dinde aux marrons au saumon, du caviar ou du foie gras à la bûche, tous ces mets sont autorisés pendant l’allaitement. Et si certains sont épicés, pas de panique, c’est dès le premier âge que le goût de bébé commence à se former. Pour cette année, si vous allaitez, une seule interdiction, l’alcool et une seule modération, n’abusez ni de café, ni de thé, car ces derniers, comme l’alcool, se diffusent dans le lait maternel.

Alors, cette année, trinquez au jus d’orange plutôt qu’au champagne et buvez de l’eau sans modération !

 

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser