Les réflexes anti-noyade

Par le Dr Jean-Marc JACOB, Médecin Sapeur Pompier

La noyade est l’une des principales causes de décès chez les jeunes enfants de un à quatre ans. Ainsi 2005, sur environ 170 enfants de moins de 6 ans victimes de noyade, une quarantaine en décède. Et dans la moitié des cas, ces noyades ont lieu dans les piscines privées des particuliers.

Un enfant réanimé immédiatement a cinq fois plus de chances de sortir indemne d’une noyade. D’où l’importance d’une intervention précoce avec bouche-à-bouche et massage

cardiaque. En effet, ils font partie de ces gestes qu’il est nécessaire de pratiquer, sans toutefois oublier d’appeler les secours (sapeurs pompiers, renforcés le plus souvent par une équipe de secours médicalisés.)

Quand et comment agir ?

Il faut d’abord vérifier que la victime respire. Pour cela, regardez si son torse se soulève et essayez de sentir son souffle sur votre joue.
Deux cas sont alors possibles :
• soit la victime respire : tournez la sur le côté et appelez les secours.

• soit la victime ne respire pas : commencez par deux insufflations (bouche-à-bouche). En cas de réaction (toux, mouvements…) continuez le bouche-à-bouche. Si elle ne réagit pas, faites des cycles de massages cardiaques et de bouche-à-bouche pendant une minute et alertez les secours. Si possible, faites alerter les secours par une autre personne et continuez les manoeuvres jusqu’à l’arrivée des secours.

Appeler le 15 ou le 18

L’alerte doit toujours être donnée (au 15 ou au 18) le plus rapidement possible, dans la minute qui suit.
• Si vous n’êtes pas seul, chargez quelqu’un de le faire pendant que vous pratiquez les premiers gestes de secours.
• Si vous êtes seul, pratiquez les gestes de secours pendant une minute avant de donner l’alerte et neraccrochez pas.

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser