Maladies du foetus : quels effets sur bébé ?

Pendant la grossesse, certaines maladies infectieuses peuvent s’avérer dangereuses et provoquer des anomalies fœtales. Une prise en charge est alors nécessaire pour établir un diagnostic et une intervention. Certaines précautions peuvent être prises avant la grossesse. Quels sont les risques pour le bébé et comment dépister les anomalies fœtales ou maladies du fœtus ?

Les différentes anomalies peuvent être chromosomiques, de nombre ou de structure (trisomie 21 par exemple), génétiques, transmissibles (comme la mucoviscidose), morphologiques : digestives, cérébrales, génito-urologiques, cardiaques ou liées à une infection comme la rubéole, la toxoplasmose, ou le cytomégalovirus.

La prise en charge peut consister en un traitement médical maternel et/ou du fœtus in utero et du nouveau-né, un traitement chirurgical in utero ou à la naissance, ou éventuellement une interruption médicale de la grossesse en cours.

Parmi ces maladies infectieuses : la rubéole, la toxoplasmose, la varicelle et le cytomégalovirus.

Quelles conséquences pour bébé ?

La rubéole peut causer des malformations telles qu’une surdité, une atteinte oculaire ou cardiaque. La gravité et la fréquence dépendent du terme de l’atteinte.
Quel dépistage ? Lors d’un bilan préconceptionnel, vous pouvez faire une sérologie de la rubéole grâce à une prise de sang. Si vous êtes immunisée, vous possédez dans votre sang des anticorps qui vous protègeront contre une nouvelle infection. Sinon, il est conseillé de se faire vacciner deux mois avant le début d’une éventuelle grossesse.

La toxoplasmose peut engendrer des malformations cardiaques, psychomotrices ou oculaires. Le risque de transmission est minime en début de grossesse mais augmente jusqu’au terme. Pour être dépistée le premier examen de grossesse établit un sérodiagnostic de la toxoplasmose. Si vous n’est pas immunisée, vous pourrez passer des prises de sang et vous devrez prendre quelques précautions au quotidien : éviter la viande peu cuite, les légumes ou fruits doivent être correctement nettoyés et de préférence cuits, laver régulièrement ses mains, éviter les contacts avec les chats.
Si vous êtes contaminée pendant votre grossesse, des antibiotiques seront prescrits. Une amniocentèse pourra être réalisée avec votre accord pour vérifier la présence du parasite dans le liquide amniotique.

La varicelle est une maladie dangereuse pour la femme enceinte. Elle peut causer des anomalies congénitales, un retard de croissance intra-utérin, des lésions neurologiques, des lésions oculaires ou cutanées et présente également un danger pour la mère car la varicelle peut entrainer des risques de pneumonie varicelleseuse. Si vous n’avez jamais eu la varicelle et que vous n’êtes pas immunisée, vous pouvez vous faire vacciner en amont de la grossesse.

Le cytomégalovirus appartient à la famille herpès-virus. L’infection pendant la grossesse est dangereuse, mais la transmission n’est pas systématique. Le risque est moindre en début de grossesse mais augmente jusqu’au terme. L’infection peut entrainer des retards intellectuels ou moteurs, une atteinte oculaire ou une surdité. Le dépistage par prise de sang se fait suite aux symptômes comme une fièvre, une infection dans votre entourage ou des anomalies échographiques. Si le virus est détecté par amniocentèse la grossesse doit être suivie par le biais d’échographies mensuelles.

 

 

 

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser