Pourquoi refuse-t-il de manger ?

Par le Dr Séverine FONMARTY, pédiatre

L’alimentation des enfants est un acte primordial. Dans l’acte d’alimenter son enfant , la maman se donne entièrement. D’ailleurs, ne juge-t-on pas la capacité d’amour d’une mère à la façon dont elle nourrit son enfant ? Alors, quand il refuse de manger, c’est le désarroi. Car vous interprétez ce refus comme un rejet, de votre personne et de votre amour, ce qui est source d’anxiété et parfois même de violence. Cette anxiété est d’autant plus forte que l’enfant est jeune.

Pourtant, tout comme nous, le jeune enfant a de bonnes raisons de ne pas vouloir manger. En voici quelques unes toutes simples à rechercher.

• il n’a pas l’habitude de manger les morceaux
La nourriture de l’enfant débute par des aliments qui sont généralement liquides (biberon) ou semi-liquides (bouillie, petits pots). Au moment de l’introduction d’aliments solides, l’enfant qui n’a pas l’habitude de mâcher peut appréhender les morceaux, même s’il a des dents. Rappelez-vous toujours que tout ce qui peut être automatique chez nous (mâcher les aliments) fait l’objet d’un apprentissage chez l’enfant.
Il faut donc introduire les morceaux progressivement et finement coupés au début.

• il souhaite manger seul,

• il veut jouer, avec la nourriture

• il est contrarié.

Un repas réussi ne doit pas avoir comme unique résultat une assiette complètement vidée. C’est même un échec si ce résultat est obtenu au prix de remontrance, de chantage et pire, de violence. Le repas doit toujours être un moment de plaisir, d’échange de nourriture certes mais aussi de rires et d’amour.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser