Première rentrée en maternelle : à l’école des grands

Vous venez de faire un dernier petit coucou à votre enfant. Quelle que soit sa réaction : entrer en classe sans avoir manifesté de tristesse, ou à l’averse de la réticence à vous laisser partir, vous vous sentez un peu désarmée. La rentrée à la maternelle est une période charnière de l’enfance qui va bien au-delà du simple statut d’élève. C’est l’enjeu d’un accès à l’autonomie qui, de la propreté à la parole, est source d’angoisses pour les parents plus que pour les enfants. Parce qu’ils savent l’épreuve qui attend leur cher petit, bien des adultes n’arrivent qu’à transmettre des appréhensions quand il faudrait surtout dédramatiser…

Même si certaines écoles disposent de classes de tout petits (2ans-2ans et demi), la grande majorité des maternelles accueillent les enfants à partir de 3 ans révolus. La petite section, puisque c’est ainsi qu’elle se nomme dans les textes officiels, fait entrer votre enfant dans les apprentissages premiers.
Autonomie, hygiène, langage, perception du temps et de l’espace, conscience progressive de leur corps et de ses possibilités… pas de quoi en faire une montagne ni de se mettre la rate au court-bouillon ! Les maîtres mots sont « plaisirs d’apprendre » et « amusement ».

Comment lui faire comprendre ce qu’est l’école ?

Le mieux, c’est de lui expliquer de manière positive qu’il va rencontrer des enfants de son âge et apprendre la vie en communauté. Parlez lui aussi de sa maîtresse : qui n’est pas maman ni nounou, mais qui aime bien les enfants et qui va lui apprendre des nouvelles choses : colorier, jouer, coller… des activités que votre enfant va adorer ! Valorisez cette expérience : des histoires passionnantes, des comptines amusantes, des nouveaux copains… !

Il ne faut pas angoisser sur son rythme d’apprentissage

Si un enfant arrive à faire ses lacets avant le vôtre, ou colorier sans dépasser alors que votre bout de chou n’a même pas remarqué qu’il y avait une limite, ce n’est pas un drame ! A l’école, chaque enfant apprend et découvre à son rythme. Si vous avez des doutes, vous pouvez en parler à la maîtresse. Il est aussi important qu’en rentrant de l’école il vous raconte ce qu’il fait et comment il se sent. Si toutefois il rencontre un problème, écoutez-le et parlez en également avec la maîtresse qui pourra vous aider à comprendre.

Soyez rassurant

Vous pouvez lui laisser un petit objet qui vous appartient si vous voulez qu’il se sente rassuré (et vous aussi). Enfin, évitez de lui donner des conseils au dernier moment : Votre enfant trouvera sa place de lui-même ou avec l’aide des enseignants, il ne faut pas lui mettre de pression. Souvenez-vous que si pour vous l’école est peut-être un mauvais souvenir, votre enfant aura sa propre expérience. La maternelle apprend avant tout le plaisir d’apprendre en s’amusant.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser