Se préparer à l’allaitement

Vous hésitez à allaiter ? Avant de se lancer dans cette merveilleuse aventure qu’est l’allaitement, il faut se préparer et être informée, pour que tout se déroule bien.
Dès le deuxième trimestre, vous remarquez l’apparition du colostrum, le liquide jaunâtre et épais à la pointe du mamelon : il s’agit d’un pré lait nourrissant et protecteur pour bébé. Si vous n’en avez pas, pas de panique cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas de lait.
Une préparation, notamment psychologique permet de prendre conscience de ce que procure l’allaitement, et de se sentir prête. L’OMS recommande l’allaitement maternel jusqu’au 6 mois de l’enfant. Alors, comment bien s’y préparer ?

Le lait

L’allaitement permet à bébé d’avoir une protection immunitaire face à certaines maladies. La composition du lait se transforme au fil du temps pour s’adapter aux besoins de l’enfant. Ses composants ne sont évidemment pas semblables à ceux des laits industriels. Mais si vous avez décidé de ne pas allaiter, il ne faut pas vous blâmer, ni culpabiliser ! L’allaitement est un choix personnel, qui doit être mûri. Pour le faire, vous pouvez demander l’aide de professionnels formés. Faites le point sur vos sensations.

Se poser les bonnes questions

Il s’agit de comprendre pourquoi vous désirez allaiter et quelles sont vos motivations. Vous découvrirez certainement mille et une raisons d’allaiter ; parce que votre mère vous a allaité ou que les femmes de votre entourage allaitent, parce que vous trouvez cela économique et vous refusez d’encourager les multinationales de laits industriels, ou bien encore que l’allaitement reste le meilleur choix pour votre santé et celle de votre bébé. Dans les périodes difficiles, votre motivation pourra vous aider à ne pas vous décourager. Le plus important, c’est que ce geste ait un sens à vos yeux.

S’informer correctement

Concernant l’allaitement, il existe une panoplie d’informations parfois contradictoires. Le mieux, c’est d’en parler avec des professionnels de santé qui sauront vous guider vers les informations que vous voulez, et qui ne tenteront pas de vous convaincre du contraire.
Le fait de voir d’autres femmes allaiter autour de vous et d’échanger avec elles, sera d’un grand soutien. Vous pourrez également contacter un spécialiste de l’allaitement ayant une certification reconnue.

Pensez à en parler autour de vous, à votre maman ou à vos amies car parfois, c’est rassurant d’entendre une personne proche parler de son histoire. Entourez-vous de femmes qui ont allaité avec bonheur ! Parlez en également à votre conjoint, qui aura un rôle à jouer et qui peut vous aider à prendre une décision. Les études prouvent qu’un père qui encourage l’allaitement offrira un soutien incomparable et permettra à sa femme de donner son lait plus longtemps à son enfant.

Informer les professionnels de santé

N’attendez pas le jour « J » pour en parler. Cela doit être clair dès la naissance de votre enfant. Votre projet d’allaitement restera dans votre dossier et sera respecté par l’ensemble du personnel soignant de la maternité. Ils vous aideront pour apprendre à bien tenir bébé !

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser