Troubles de la vision : dépister et soigner très tôt

par le Dr Anh Tuan DUONG

Le nouveau-né voit dès sa naissance, mais sa vue est très immature. Sensible aux contrastes, il fixe sa mère, son acuité visuelle est de 1/20ème. La vision du bébé est centrale, c’est la raison pour laquelle il est toujours recommandé de lui parler en se plaçant dans l’axe de son regard. Progressivement pendant les premières années de la vie, la qualité de la vision s’affine pour atteindre 4/10ème vers 1 an et 10/10ème vers 3-4 ans.

Pendant la période de maturation, une anomalie mineure (inégalité de vue entre les deux yeux ou un strabisme) peut avoir une conséquence sévère : l’amblyopie. Cette perte de l’efficacité de l’oeil récupère si elle est traitée précocement.
D’où l’importance des examens précoces. Avant l’âge de 4 mois, il n’est pas rare d’observer chez le tout-petit un strabisme intermittent (bébé se met à loucher de temps en temps). Au-delà de 4 mois, si le strabisme persiste, le médecin confiera votre enfant à un ophtalmologiste. Un examen par ce spécialiste est recommandé en cas de doute sur la vue du bébé : strabisme déjà cité, mauvais comportement oculaire, anomalie du globe oculaire comme une tache blanche. Ces anomalies peuvent être détectées par les parents ou vues par le médecin lors des examens systématiques.

Lorsqu’ils bénéficient d’un traitement avant l’âge de 2 ans, les enfants récupèrent une vue quasiment normale. Recommander des lunettes ou une rééducation par un orthoptiste est devenu banal à partir de l’âge 12 mois. Le port de lunettes est même parfois recommandé encore plus tôt, dès 4 ou 5 mois. Et contre toute attente, le nourrisson les accepte relativement bien.

Les signes qui doivent alerter

  • L’apparition d’une lueur blanche dans sa pupille.
  • Des antécédents de troubles visuels, notamment de strabisme dans la famille.
  • Un enfant qui refuse de gribouiller, se désintéresse des puzzles ou autres activités visuelles.
  • Un enfant maladroit qui se cogne souvent ou toujours du même côté
  • Un enfant qui cligne fréquemment des yeux, fronce les sourcils, a les yeux rouges, qui piquent ou pleurent.
  • Il se plaint de maux de tête ou des douleurs dans la nuque.
  • Un enfant qui regarde toujours du même côté.
  • Un enfant distrait en fin d’après-midi.
  • Un enfant qui confond certaines lettres…

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser