Grossesse : la toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie due à un parasite nommé toxoplamsa gondii. Elle est souvent bégnine et passe inaperçue en dehors d’une grossesse. Cependant, contracter la toxoplasmose durant la grossesse peut avoir de lourdes conséquences sur le fœtus. Il s’agit d’une zoonose : infection transmise par les animaux et bien souvent par un chat car le parasite vit à l’intérieur de lui où il se propage ! Il mange des souris ou des oiseaux et au cours de sa digestion, la parasite pénètre dans son organisme et s’y multiplie. Il est coriace et résiste aux lavages à la javel de la litière du chat : évitez donc de la nettoyer vous-même, ou si vous ne pouvez pas faire autrement, mettez des gants. Mais inutile de blâmer Felix ! La toxoplasmose peut se contracter autrement : en mangeant de la viande mal cuite, de la charcuterie avariée ou des légumes crus mal lavés.

Lors de votre première consultation de grossesse, vous réalisez un sérodiagnostic de toxoplasmose qui vous permet de savoir si vous êtes immunisée ou non. Dans le cas contraire, vous réaliserez chaque mois une prise de sang afin de vérifier qu’il n’y a pas eu contamination. Un traitement par antibiotique pourra être administré. La toxoplasmose est dangereuse pour la femme enceinte, car le parasite traverse le placenta et peut avoir des conséquences graves sur le fœtus : retard mental, choriorétinite (inflammation de la choroïde associée à une atteint de la rétine), hydrocéphalie… Mais l’infection fœtale n’est pas toujours grave : elle dépendant de la virulence et de nombre de parasites transmis. Le risque de transmission augmente au cours de la grossesse mais le risque de lésions graves est moins élevé si la toxoplasmose est transmise tard.

Quelles sont les symptômes de la toxoplasmose ?

De la fièvre modérée, des ganglions, des éruptions cutanées, des maux de tête et des douleurs dans les articulations peuvent être le signe d’une toxoplasmose. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

Afin d’éviter tout risque de contamination, un certain nombre de mesures devra absolument être pris par les mamans non immunisées. Il est conseillé de : ne pas manger de la viande crue, limitez le contact avec les chats, portez des gants pendant le jardinage, évitez les légumes ou les fruits crus ou bien les laver, le fromage au lait cru (à pâte molle comme le brie et le camembert ou à pâte persillée comme le roquefort) se laver régulièrement les mains à l’eau chaude et au savon et se brosser les ongles.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser