L’hygiène de la maison

Des gestes simples, faciles à effectuer par tous les membres de la famille préconisé par le Docteur Anh Tuan DUONG

Prévenir, pour ne pas avoir nécessairement à guérir. Améliorer la santé de votre enfant, lui éviter de contracter des infections font partie de la vie quotidienne, dès sa naissance. L’hygiène domestique constitue un des piliers de cette prévention.

Les microbes responsables des infections (virus, bactéries, parasites) se trouvent partout autour de vous : dans l’air que vous respirez, dans les aliments que vous mangez, sur les vêtements, sur la peau, sur les objets que vous touchez et que votre enfant prend un malin plaisir à mordre, sucer…
Le confinement, le chauffage, le tabagisme polluent l’air de nos intérieurs. Le nourrisson et le petit enfant sont des sujets particulièrement fragiles vis-à-vis de certains germes qu’il convient donc de combattre. Pour le bien-être de tous, votre intérieur doit être choyé et protégé. Pour cela, il faudra choisir des produits appropriés et acquérir les bons réflexes.

Se débarrasser des microbes… une vigilance de tous les instants

L’hygiène de l’habitat doit être rigoureuse pour chasser bactéries,acariens et moisissures… Il est préférable de faire un “grand ménage” quand bébé n’est pas là, pour lui éviter ainsi de respirer toute la poussière. De plus, la plupart des produits d’entretien sont toxiques et ce n’est pas la peine de l’exposer.

La chambre de bébé : son principal lieu de vie

La propreté de la chambre nécessite d’être entretenue et constamment vérifiée. Ne laissez pas aux microbes le temps de se faufiler dans les recoins et de s’y multiplier. Préférez les sols lavables et résistants. Ainsi, le sol peut être lavé fréquemment, à l’eau et au savon, sans eau de Javel qui, mélangée au nettoyant ménager, peut entraîner un dégagement de gaz toxiques. Et puis s’en allant à quatre pattes, votre enfant aurait vite fait de s’en coller plein les mains ! Dans tous les cas, il est impératif de bien rincer pour éliminer le produit nettoyant utilisé.
• Serpillières et aspirateurs sont préférables au balai. Il remue la poussière qui va se redéposer ailleurs.
• Tapis et moquettes sont à éviter, véritables nids à poussière, donc à acariens.
• Son lit doit être lavé tous les jours. Un nourrisson mérite que l’on change ses draps quotidiennement. Quand il sera un peu plus grand, un changement par semaine suffira.
• Le matelas peut être protégé par une alèse, secoué et retourné quotidiennement.
• Chausures, sacs… Évitez de poser sur son lit des objets qui ont été en contact avec le sol.
• Les meubles et les bibelots nombreux dans les chambres d’enfants nécessitent un dépoussiérage quotidien.
• Rideaux et double-rideaux seront lavés régulièrement. N’oubliez pas les peluches, véritables réservoirs à poussière. Heureusement, un grand nombre d’entre elles peuvent passer à la machine à laver.
• Les jouets peuvent également transmettre des microbes, surtout quand ils ont été touchés et sucés par d’autres enfants, ou parfois même par le chien ou le chat qui se promènent toute la journée dans la maison ! Nettoyez-les à l’eau savonneuse et rincez-les abondamment avant de les sécher à l’aide d’un linge propre.

La cuisine : le carrefour de la maison

La cuisine est généralement la pièce la plus fréquentée, mais pas toujours la plus fréquentable ! Que ce soit vis-à-vis de son aménagement ou des aliments que l’on y fait entrer, une hygiène particulièrement rigoureuse s’impose ici. Les bactéries convoitent tout particulièrement le réfrigérateur, l’évier, la poubelle et le vide-ordures !
• Éviers ou plans de travail, à nettoyer après chaque utilisation, par exemple avec une eau javellisée.
• La poubelle sera lavée et désinfectée, ainsi que les zones qui l’entourent et le couvercle.
• Les parois du vide-ordures sont un lieu idéal pour la multiplication des microbes et sa localisation dans la cuisine expose à un risque de pollution des aliments. Il faut alors veiller à assurer une désinfection régulière et à emballer systématiquement les ordures.
Toutes ces mesures permettront également de chasser d’autres intrus : les blattes (cafards) vecteurs de virus ou de parasites, les mouches, les fourmis.

Tout ce qui touche l’alimentation doit retenir particulièrement l’attention :

• maintenir la température du réfrigérateur entre 0° et 4°,
• bien emballer et isoler les produits par catégories,
• nettoyer le réfrigérateur régulièrement (Listeria et salmonelles sont des bactéries retrouvées dans les appareils mal entretenus) : une ou deux fois par mois à l’eau savonneuse, en insistant dans les creux, les rainures, les bacs …
• laver les surfaces où peuvent être placés des aliments et les ustensiles utilisés (éviter les instruments en bois dont la porosité favorise le développement des microbes et rend difficile un nettoyage parfait)
• se laver les mains avant et après avoir touché la nourriture
• ne pas caresser le chien avant de découper le poulet !
• changer fréquemment les torchons dont tout le monde se sert, pour essuyer les mains, les tables…et l’eau tombée sur le sol.

Salle de bains et toilettes : chaleur et humidité attirent les bactéries

• La baignoire, le lavabo et les toilettes doivent être nettoyés et désinfectés régulièrement avec un détergent. Il en va de même pour la robinetterie sans oublier les poignées porteuses de nombreux microbes. En laissant un film à la surface de la baignoire, les bains moussants favorisent la pullulation bactérienne. Ne croyez donc pas qu’ils vous épargnent le nettoyage !
• Les tapis de douche ou de baignoire seront rincés après chaque usage et il est préférable de les désinfecter régulièrement à l’eau de Javel.
• Les gants et serviettes sont de véritables nids à microbes. C’est pourquoi il faut bien les faire sécher et les changer très souvent.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser