Fissuration de la poche des eaux : comment l’identifier?

Vous avez cette désagréable impression d’avoir des fuites et la petite culotte mouillée en permanence à l’approche de l’accouchement… Et si c’était dû à une fissuration de la poche des eaux ?

La poche des eaux, qu’est-ce que c’est ?

La poche des eaux est formée de deux membranes appelées l’amnios et le chorion, à l’intérieur desquelles se trouve le liquide amniotique. Fine et transparente, la poche des eaux reste néanmoins résistante. Mais à l’approche du terme, il arrive que ces membranes cèdent et que la poche des eaux se fissure. C’est le cas dans 6 à 12 % des grossesses.

Si la rupture a lieu avant le début de travail, on parle alors de « rupture prématurée des membranes ». Il y a « rupture franche » lorsque la poche des eaux se rompt totalement, provoquant alors un écoulement de liquide franc. C’est la fameuse perte des eaux. Mais parfois, la poche des eaux ne rompt pas totalement ; elle se fissure. La fissuration, c’est l’écoulement au compte-goutte du liquide amniotique.
Si la fissure est facilement différentiable de la perte des eaux, elle peut être confondue avec les fuites urinaires qui surviennent au cours de la grossesse. Mais contrairement à la fuite urinaire et aux pertes vaginales, le liquide amniotique est transparent et indolore, plus fluide et liquide.

Pour effectuer un diagnostic, il faut se rendre à la maternité. Généralement, un simple examen gynécologique suffit au médecin pour confirmer ou non l’altération partielle de la poche des eaux. Les échographies pendant la grossesse peuvent également est utiles.

Découvrez tous les articles qui concernent la grossesse sur enjoy family.

Les causes d’une fissure de la poche des eaux

Plusieurs causes peuvent expliquer une fissuration. Toutefois il n’est pas toujours évident de détecter avec certitude la raison d’une rupture partielle de la poche des eaux.

Parmi les plus courantes :

Si le diagnostic est positif

Si le diagnostic est positif, la prise en charge se fera en fonction de l’avancée de la grossesse. La fissuration de la poche des eaux arrive souvent au terme de la grossesse.
Avant 22 semaines bien que ce soit rare, la prise en charge fait l’objet d’un bilan complet pour vérifier que la quantité de liquide soit suffisante pour le bébé.
Entre 22 et 35 semaines la maman peut être hospitalisée.
A terme, le bébé n’est plus considéré comme prématuré, la maman peut donc accoucher et recevra un traitement antibiotique.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser