Les échographies pendant la grossesse

Découvrir les premières photos de son bébé est toujours un moment émouvant. D’autant plus qu’avec le développement des échographies en 3 dimensions, les parents peuvent imaginer à quoi ressemblera leur bébé sans avoir besoin des explications du médecin.
De tous les examens médicaux que vous devez passer pendant votre grossesse, l’échographie est peut être votre préféré ? Voir à quoi ressemble le plus beau des bébés avant même son arrivée… !

L’échographie est un examen médical indolore, qui permet d’obtenir une image vidéo de bébé. L’examen se fait grâce à un appareil, l’échographe.

A quoi servent les échographies ?

Les médecins pratiquent généralement 3 échographies pendant la grossesse. Elle permet d’avoir des informations sur le fœtus et de suivre son évolution.
La première se fait autour de la 12e semaine, la seconde vers la 22e semaine et la dernière à la 32e semaine.

– L’échographie de la 12e semaine (soit entre votre 12e et 14e semaine d’aménorrhée) établit un bilan global du fœtus. Le médecin s’assure qu’il n’y a pas de grosses anomalies anatomiques, vérifie l’âge de la grossesse et le nombre de fœtus et déclare la date présumée d’accouchement.

Il fait également la mesure de la clarté nucale, c’est-à-dire de l’épaisseur de la nuque. Si elle est supérieure à 3 mm, le médecin pourra pratiquer une amniocentèse afin de savoir si le fœtus ne souffre pas de trisomie 21 ou d’une malformation cardiaque.

– La deuxième échographie est appelée échographie morphologique et se fait vers la 20ème semaine de grossesse. Elle sert à vérifier le bon développement des organes, la vitalité du fœtus, sa bonne croissance et de vérifier les annexes (placenta, cordon…).  C’est aussi lors de cette échographie que l’on peut connaître le sexe du bébé. Le médecin étudie également l’épaisseur du placenta, le volume du liquide amniotique et du cordon ombilical.

– La dernière échographie sert notamment à préparer l’accouchement. Le médecin s’assure que la croissance du fœtus se déroule normalement. Il détecte son poids approximatif, son type de présentation (céphalique avec la tête en bas, en siège avec les fesses en bas ou transversale) et la localisation du placenta pour éventuellement programmer une césarienne.

L’échographie 3D : le fœtus plus vrai que nature

Depuis quelques années, la plupart des mamans peuvent voir leur fœtus en 3 dimensions. Et pas besoin de lunettes spéciales pour les regarder ! Cette nouvelle technique d’imagerie reproduit le volume et la forme du fœtus pour permettre aux futurs parents de mieux se rendre compte de l’évolution du bébé.

Certains parents peuvent paniquer lorsqu’ils découvrent la première échographie en 3D et trouver leur bébé peu… photogénique. Il est vrai que l’image peut-être surprenante car le fœtus ressemble à une sorte d’extraterrestre. Si c’est votre cas, pas de panique ! Votre bébé est tout à fait normal, c’est la technique d’imagerie qui donne cette impression.

Si l’échographie 3D est fascinante pour les parents, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) recommande de ne pas en abuser. On ne mesure pas encore tous les risques sur le fœtus de ces ultrasons plus denses que dans une échographie en 2D.

Et l’échographie en 4D ? Basée sur l’utilisation des ultrasons, c’est un examen médical qui permet d’observer les mouvements de bébé en continu et avec des images en couleurs. Elle n’est pas indispensable d’un point de vue médical (tout comme la 3D) et la meilleure manière de surveiller les informations de bébé reste quand même l’analyse de l’échographie en 2D.

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser