Podcast Parents : “L’instinct maternel a sauvé mon fils”

L’instinct maternel est un grand sujet chez les jeunes mamans. Est-il inné ? Puis, finalement, est-il seulement l’apanage des mères ?

L’histoire émouvante de Bibi : L’instinct maternel a sauvé mon fils

Dans ce podcast, Bibi, maman de deux adorables garçons, nous livre l’histoire émouvante de la naissance de son 1er enfant. Inquiète pour son nouveau-né, cette maman a appris à se faire confiance et à écouter son fort instinct maternel pour protéger son fils, atteint d’une pathologie rare.

Qu’est ce que l’on appelle communément l’instinct maternel ?

L’instinct maternel, on en entend souvent parler mais, qu’est-ce vraiment ? Comment devient-on mère ? Peut-on vraiment parler d’instinct ? De manière générale, on le définit par un sentiment très fort que vous allez connaître à partir de votre grossesse ou de votre rencontre avec votre tout-petit. On lui préfère parfois le nom d'”amour maternel”, moins culpabilisant et réducteur que le mot “instinct” qui renvoie à une question biologique. D’autant plus que parler d’instinct revient à mettre le cerveau humain au même niveau que celui des animaux alors que celui-ci est tout de même plus complexe !

Comment peut-on le ressentir ?

L’instinct maternel, c’est quelque chose qui vous prend aux tripes ! C’est un peu comme un super-pouvoir de mamans, quelque chose que vous ressentez à chaque pleurs de votre tout-petit. Lorsqu’il ne va pas bien, vous le sentez directement. Lorsque Bébé naît, vous apprenez à le connaître, à identifier les signaux qu’il vous envoie.

Cet instinct n’est pas forcément inné, il résulte plutôt de la psychologie : C’est un phénomène qui pousse les mamans à avoir une attitude particulière dans le but de protéger Bébé à tout prix et de lui apporter tout ce dont il a besoin. C’est pourquoi certaines mamans peuvent culpabiliser lorsqu’elle ne ressente pas cet état psychologique de suite après la naissance de leur tout-petit…

Est-ce grave de ne pas ressentir l’instinct maternel ?

Certaines jeunes mamans ressentent très rapidement et de manière très vive cet amour ou instinct maternel et sont de suite très conscientes de sa puissance. Mais, il peut arriver que cet instinct maternel ne se manifeste pas directement durant la grossesse et bien même juste après la naissance de votre tout-petit…

Eh oui ! Il se peut que cet instinct mette un peu plus de temps à arriver, pour ensuite grandir peu à peu. Surtout, stop à la culpabilisation ! Cela viendra, après avoir pris vos habitudes avec votre Bébé. Et ce n’est pas parce qu’il met plus de temps à arriver que vous aimez moins ou mal votre enfant.

Et, si jamais ce sentiment de ne pas ressentir d'”instinct” persiste, il est tout à fait possible d’être accompagnée par un spécialiste et/ou d’en parler à son entourage. Vous n’êtes pas absolument la seule dans ce cas là !

Et les papas, dans tout ça ? L’instinct paternel, est-ce que ça existe ?

Vous qui n’avez pas porté cet enfant dans votre ventre, pouvez-vous le ressentir tout de même ? Tout comme l’instinct maternel, l’instinct paternel n’est pas inné ou biologique et se construit au fur et à mesure de la relation avec votre tout-petit, du temps que vous passez auprès de lui. Il a donc toute sa validité puisqu’il relève plus de la psychologie et de la construction sociale !

Le rôle de la mère, depuis longtemps, dans l’éducation et le développement de l’enfant a longtemps été plus important que celui du père. La faute à une société beaucoup plus patriarcale que maintenant. Heureusement, même si l’égalité n’est pas encore parfaite, les mentalités changent ! L’allongement du congé paternité, par exemple, en témoigne. Le rôle des papas est de plus en plus affirmé en comparaison avec les anciennes générations : Ceux-ci ont un réel souhait d’être plus présents auprès des mamans dans l’éducation de leurs enfants. Cet instinct et amour paternel est donc tout aussi important.

[A lire aussi : Et l’attachement père-enfant ?]

Il se peut que vous ayez du mal à trouver votre place dans la relation fusionnelle mère-enfant, la solution est toujours la même : le dialogue. N’hésitez pas à communiquer sur votre ressenti auprès de votre compagne. Il se peut que vous soyez moins présent que la maman, étant donné la durée moindre du congé paternité mais n’oubliez pas que la qualité du temps que vous passez avec Bébé est plus important que la quantité !

Vous avez aimé ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires