Le don de sang placentaire

Le sang placentaire est composé de cellules sanguines contenues dans le cordon ombilical et dans le placenta. Et il peut sauver des vies !

Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique

Le sang placentaire est issu du placenta et est prélevé au niveau du cordon ombilical, aussi appelé  “sang de cordon”, immédiatement après la naissance de l’enfant. Il a la caractéristique d’être riche en cellules souches hématopoïétiques (CSH), qui peuvent permettre de guérir des patients. Ces souches assurent la production des cellules de notre corps : les globules rouges qui transportent l’oxygène, les globules blancs qui luttent contre les infections et les plaquettes qui arrêtent les saignements.

Le sang placentaire peut être une alternative intéressante à la greffe de moelle osseuse dans le cadre de traitement des leucémies.

Les patients atteints de maladies du sang, comme la leucémie, la leucodystrophie, le lymphome sont nombreuss à espérer une greffe de moelle osseuse. Mais les donneurs sont de plus en plus rares, et un problème d’incompatibilité se pose souvent. Le don de moelle osseuse nécessite une ponction qui peut effrayer le donneur.

Au vu du nombre d’accouchements par an et de la simplicité et rapidité du procédé, le don de sang placentaire constitue une alternative très sérieuse et efficace. Si vous souhaitez vous informer, parlez-en avec votre maternité !

Le don de sang placentaire est gratuit et anonyme. La France est pionnière et leader de la greffe de sang placentaire : la première greffe de CSH issues du sang de cordon a été réalisée en 1988 à l’Hôpital Saint-Louis à Paris.

A savoir

Les banques de sang placentaires publiques sont placées sous l’égide de l’Établissement Français du Sang, de l’Agence de Biomédecine et de l’Établissement français des Greffes.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser