Chouette du chocolat !

Le chocolat pour les enfants

Cette gourmandise n’a pas fini de livrer ses secrets. On connaissait ses qualités nutritives, on découvre maintenant que le chocolat aurait des vertus protectrices pour le système cardiovasculaire. Pourtant il est important d’encadrer la consommation du chocolat chez l’enfant dès le plus jeune âge.

A partir de quel âge peut on donner du chocolat à un enfant ?

Bébé peut commencer à découvrir cette nouvelle saveur dans le cadre d’une diversification alimentaire vers l’âge de 6 à 7 mois mais sous la forme de céréales formulées spécialement pour les tout-petits, intégrant uniquement de la poudre de cacao donc sans matières grasses, indigestes à ce stade.

Et le fameux chocolat chaud, c’est pour quand?

Un peu plus tard, c’est son lait de croissance que l’on peut progressivement enrichir de poudre chocolatée. Attention à en choisir une, riche en cacao et non en sucre. On peut facilement s’en assurer en regardant le premier ingrédient inscrit sur l’emballage de la poudre chocolatée.

De cette manière, on éduque très tôt le palais de l’enfant à différencier l’attrait pour le chocolat et pour le sucre.

Pour ses 2 ans, je peux proposer un gâteau au chocolat?

On portera donc particulièrement son attention à la teneur en sucre des biscuits et gâteaux introduits vers la fin de la première année. Mieux vaut attendre l’âge de 2 ans pour lui faire goûter ses premiers gâteaux au chocolat. De cette façon, on diminue le risque de fausse route qui pourrait survenir avant cet âge.

Du chocolat et non du sucre

En vérité, il est très facile de « tromper » le goût de l’enfant pour le sucre en ajoutant de la vanille aux différentes préparation maison. On peut ainsi confectionner d’excellents muffins aux pépites de cacao cru avec peu ou pas de sucre, la vanille opposant la douceur à l’amertume du cacao, dont il serait dommage de se priver au vu de ses nombreuses qualités.

Le chocolat: Une mine de vitamines !

Très énergétique, il est riche en glucides, lipides et en vitamines (des groupes B, A, D et E). Il stimule le système nerveux central et l’appétit. D’un point de vue nutritionnel, il est qualifié de « surgras », riche en lipide (les matières grasses entrent pour 60 % dans sa composition) et en sucres absorbés rapidement (37 % de sa composition).

De quoi donner bonne conscience aux parents des petits gourmands ! Il contient notamment beaucoup de magnésium, du fer, du phosphore et du potassium.

Alors à l’approche des fêtes de Noël ou de Pâques, pas question d’en priver les enfants, ni d’en faire l’enjeu d’une récompense. Le chocolat, c’est l’aliment éducateur par excellence: Apprendre à différencier Nutrition et Plaisir.

Article rédigé en collaboration avec Elodie Dray de Sterna Nutrition, spécialiste de l’Expertise Responsable, Nutritionnelle et Alimentaire

logo sterna nutrition

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires