Podcast expert : La sexualité pendant la grossesse

Pas de tabou ! Dans ce podcast, Claudine Schalck de l’Association Professionnelle des Sages-Femmes répond à toutes les questions que les femmes et leurs conjoints peuvent se poser concernant la sexualité durant la grossesse.

La sexualité a toujours été un sujet tabou et difficile à aborder, que ce soit dans une sphère familiale ou médicale. Elle est d’autant plus difficile à évoquer lors de la grossesse par la future maman et le co-parent. En effet, la sexualité pendant la grossesse fait l’objet de nombreuses craintes et questions souvent passées sous silence.

Bien souvent, nous pensons d’abord au bébé et ensuite à la future maman, à son propre plaisir et bien-être. Cependant pour l’homme, on aurait tendance à penser que rien ne change et que le désir et la libido reste la même, mais détrompez vous ! La grossesse a un impact sur la sexualité des 2 futurs parents, de manière différente. C’est une période déstabilisante, avec de nombreux bouleversements physiques pour la mère, mais aussi psychiques et sociaux pour les deux parents, le couple et la famille.

La grossesse peut susciter un regain d’intérêt pour la sexualité ou au contraire, un désintérêt puisque tant d’autres occupations sont au 1er plan. De plus, les craintes et les idées reçues peuvent malmener l’aisance dans le couple, alors que la période est déjà source de chamboulements.

[ A lire aussi : Sexe et grossesse, ce qu’il faut savoir ? ]

sexualité

Idées reçues sur la sexualité et la grossesse : Vrai ou Faux

1. Les rapports sexuels peuvent nuire au bébé

Faux. Le sexe d’un homme ne peut pas atteindre le bébé et le menacer. Quant au bébé, il est dans une poche incompressible protégée par le liquide amiotique, les muscles de l’utérus et les sécrétions du col qui aident à le protéger des infections.

2. L’orgasme peut nuire au bébé

Faux. Le rapport sexuel menant à l’orgasme peut parfois entraîner des contractions, surtout en fin de grossesse, mais elles sont inoffensives.

3. Le sperme peut déclencher le travail

Vrai, mais seulement quand le col et le corps sont prêts. Il ne faut pas compter la dessus pour essayer d’accoucher plus tôt.

4. Le sperme augmente le risque de fausse couche

Faux. Aucune étude ne montre que c’est le cas. Si la grossesse est normale et que l’envie est là, il n’y a aucune raison de s’en priver.

5. Le rapport sexuel peut entraîner des saignements

Vrai. Cela peut arriver rarement, et surtout en fin de grossesse, lorsque le col se modifie et qu’il est plus facile de l’atteindre. Les saignements peuvent aussi être dûs à une fragilité du col ou à une inflammation, ce qui n’est pas grave. N’hésitez pas à consulter votre sage femme ou votre médecin pour vous rassurer.

6. Le bébé perçoit et sent l’acte sexuel

Faux. Le bébé ne ressent rien, mais l’acte sexuel et le plaisir sécrète de l’endorphine (responsable du plaisir et du bien être) qui lui est transmis. Cela est une bonne chose.

Plus la grossesse avance, plus bébé grandit et plus le ventre s’arrondit. Il est difficile de ne pas penser à lui pendant les rapportes sexuels. Le père peut avoir le sentiment de ne plus être 2 mais 3. Cela peut déranger et entraîner des malaises qui peuvent inhiber la libido.

7. Il existe de nombreuses contre indications aux rapports sexuels pendant la grossesse.

Faux. Les rapports sexuels sont bénéfiques, à moins que votre médecin ou votre sage femme vous l’ait clairement spécifié. Parfois il se peut que ceux-ci vous conseille d’éviter l’acte sexuel pendant un certain temps pour éviter les complications (problème de col, saignements à répétition, un risque d’accouchement prématuré, un problème de placenta, une rupture de la poche des eaux…).

La grossesse ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles et il est important de se protéger tout le temps.

Toutes ces craintes et idées reçues sont non-exhaustives, et reposent souvent sur un manque d’informations. Il est primordiale d’oser en parler au médecin qui vous suit et qui saura vous rassurer afin que la grossesse se passe le mieux possible pour le bébé, mais aussi pour le couple.

Quel est le rapport à la sexualité pendant la grossesse ?

La manière d’aborder ou de vivre la sexualité change beaucoup suivant l’avancée de la grossesse, aussi bien pour la femme que pour l’homme. Les études montrent que le désir et la libido fluctuent selon les étapes de la grossesse. Cependant, le ressenti est propre à chacun et très personnel.

  • Le premier trimestre de la grossesse

La libido et les rapports sexuels ont tendance à baisser.

La mère peut ressentir des symptômes désagréables pendant les 3 premiers mois (fatigue, nausées, inconfort, hypersensibilité des seins). De plus, se faire à l’idée de devenir mère peut être compliqué. Le rapport à son propre corps et à son reflet peut déranger.

Pour l’homme, l’image du corps de la future maman change, cela peut être déstabilisant et peut renvoyer à une image maternelle.

  • Le deuxième trimestre

Les couples retrouvent une sexualité plus active, presque comme avant la grossesse, parfois même plus intense (en particulier pour les femmes).

Pour la mère, les symptômes désagréables disparaissent, elle a accepté son corps de femme enceinte et la progestérone qu’elle sécrète vient désinhiber le désir sexuel. De plus, les changements corporels de la grossesse favorisent la sensualité. Il n’est pas rare que certaines femmes découvrent l’orgasme pendant leur grossesse.

La sexualité du 2ème trimestre est souvent appelée “état de grâce” ou “lune de miel”

  • Le troisième trimestre

L’intérêt pour la sexualité diminue à la fin de la grossesse (de plus en plus entre le 7ème et 9ème mois).

Le corps devient progressivement inconfortable pour les femmes, la condition physique est moindre (essoufflements). Ce changement de corps peut être impressionnant pour les hommes. De plus, les émotions sont à fleur de peau et le stress ou l’impatience de l’accouchement s’accentue.

[ A lire aussi : Le Sexe et la grossesse sont ils compatibles ? ]

Comment pallier à la baisse de désir sexuel pour entretenir la flamme dans le couple ?

La sexualité est le jardin secret du couple, son intimité et c’est une preuve d’amour. Cependant, elle ne se limite pas au rapport sexuel complet !

N’hésitez pas à faire preuve d’inventivité et de créativité en fonction des besoins de chacun. Lorsque la sexualité n’est plus vécue comme quelque chose d’agréable et de plaisant par l’une des personnes dans le couple, il ne faut pas se forcer ! Il est très important dans ces moments là de se parler et d’échanger sur ses ressentis.

Les sex-toys sont des objets qui peuvent être utilisés pendant la grossesse, néanmoins, les jouets procurant des massages vibrants sont déconseillés car ils peuvent stimuler le col.

Pour ceux qui ne se sentent pas du tout à l’aise avec la sexualité durant la grossesse, l’amour et la tendresse s’expriment de beaucoup de façons. Vous aurez le temps de vous rattraper après la naissance !

[ A lire aussi : Sexe et libido après l’accouchement ]

Vous avez apprécié ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires