Être ou ne pas naître parent (compétent ?) !

Qu’est-ce qu’être parent ? Certains diront que c’est le plus beau métier du monde, comparant le parent à un travailleur, je préfère penser que c’est un voyageur !

Tôt ou tard on cesse son métier, alors qu’on ne cesse jamais d’être parent, tout comme on ne cesse jamais d’être l’enfant de ses parents, quoi qu’il arrive.

Devenir parent, c’est voyager une vie vers une destination inconnue

C’est un voyage émotionnel, sensoriel voire spirituel, à la découverte de soi et de l’autre ! Le parent ne voyage jamais seul, car comme l’enfant, un parent tout seul ça n’existe pas ! Parent et enfant cheminent ensemble.  Tour à tour, ils se guident, s’orientent. L’un et l’autre s’attachent, se portent, se poussent, se tirent pour s’équilibrer et s’ajuster.

Les bagages émotionnels des parents et enfants

Tout parent commence son voyage avec un bagage, celui de sa vie passée, rempli de ce qu’il a vécu, de l’enfant qu’il a été, des parents qu’il a eu. L’enfant qui nait, débute aussi son voyage avec un bagage. On pourrait penser que celui-ci est vide, mais en réalité, il est déjà bien rempli, de son vécu in-utéro, de l’histoire de ses parents.  Leurs bagages respectifs pourront être légers, les aidant à cheminer, comme ils pourront être lourds à porter, les freinant ou les empêchant d’avancer. Alors, au cours du chemin de la vie, que l’on soit dans une posture de parent ou d’enfant, un jour peut-être, le besoin d’ouvrir son bagage et d’y faire le tri pourra se faire sentir.

parents compétents

Les parents et enfants avancent main dans la main

Dans ce voyage initiatique, parent et enfant pourront marcher tantôt main dans la main, tantôt côte-à-côte, tantôt l’un devant l’autre, ou dos-à-dos. Ensemble, ils pourront gravir des montagnes, glisser sur des pentes, traverser des collines ou marcher le long de fleuves tranquilles. Ils pourront franchir des obstacles ou les contourner, pénétrer des zones sombres et d’autres lumineuses. Ils pourront connaitre des périodes de fatigue et d’exaltation, des moments de peine et de joie, des chutes et des dépassements de soi. Ils pourront se nourrir de rencontres et de solitude. Ils pourront se séparer, se perdre, et retrouver leur chemin. Ensemble, ils ressentiront.

Dans ce cheminement vers la parentalité, il n’existe pas de chemin tout tracé, chacun a le droit de se tromper, sans pour autant considérer que l’on a fauté ! On ne naît pas parent, mais « on nait » (ou n’est !) tous capable de l’être, puis on le devient en cherchant son propre chemin ! Comme l’enfant, le parent doit pouvoir se sentir suffisamment libre et confiant pour prendre son temps, ressentir, expérimenter et faire les choix qui lui permettront de trouver LA bonne direction à suivre.

enfants et parents main dans la main

Les parents, un soutien inégalable

Il n’existe par une manière de voyager dans la relation parent-enfant …. Si l’enfant était un avion, le parent serait un porte-avion sur lequel l’enfant pourrait se poser lorsqu’il a besoin de remplir son réservoir émotionnel ou lorsqu’il se sent en danger. Ainsi comblé, l’avion peut repartir voler librement pour explorer d’autres horizons. Si l’enfant était un bateau, le parent serait un port d’attache afin que son enfant puisse s’amarrer et se ressourcer ou un phare qui éclaire son chemin pour qu’il puisse naviguer vers de nouvelles eaux.  Qu’il soit avion ou bateau, l’enfant est un explorateur qui a besoin de sécurité émotionnelle pour découvrir le monde qui l’entoure.

Etre parent : la quête du “soleil” ?

Si la perfection était un astre, elle se nommerait « soleil » : aussi fascinant qu’intouchable ! Au cours de son voyage expérimental, bagage en main, le parent pourra croire qu’il faut et qu’il peut toucher le « soleil » pour être un bon parent pour son enfant. Dans cette quête effrénée vers la perfectibilité, le parent pourra être tenté de multiplier les techniques, les outils, les stratégies, les informations. Mais confronté au sentiment d’échec, il va s’épuiser.

 Le regard négatif que le parent porte sur lui et la manière dont il pense que autres parents voyageurs le regardent pourront lui faire perdre la confiance nécessaire pour cheminer sereinement avec son enfant, alors sans le savoir il va se déconnecter de lui-même et de son enfant sans parvenir à se reconnecter.

Croire que l’on peut toucher le « soleil », c’est se confronter à la réalité d’être incapable de le faire, puis de se ressentir incapable d’être un bon parent ! Être parent, n’est-ce pas accepter de se contenter de regarder vers la lumière pour être suffisamment bon ?

[A lire aussi : Quel super parent êtes-vous ?]

parent quête du soleil

Accompagner la parentalité, c’est voyager pour l’enfance

Accompagner la parentalité, c’est voyager un temps donné avec le parent et son enfant vers une destination inconnue ! C’est les soutenir quand ils portent, ouvrent ou trient leurs bagages, afin qu’ils puissent continuer à avancer ensemble ! C’est marcher à leurs côtés et être là quand le parcours devient difficile !

C’est aussi écouter le parent quand il doute de son chemin, pour qu’il puisse s’écouter et décider où aller ! C’est rassurer le parent quand il se sent perdu ! C’est l’aider à découvrir les ressources qui sont en lui et autour de lui ! C’est le valoriser quand il comprend qu’il s’est trompé de direction ! C’est lui dire qu’il n’a pas besoin de vouloir toucher le soleil, car il se dirige vers la lumière !

A l’Institut de la Parentalité, nous proposons à chaque parent des programmes courts et collectifs nommés Programmes Parents axés sur la sécurité affective dans la relation Parent-enfant. Retrouvez nos programmes ici


Article rédigé par Alice Gioberti, infirmière puéricultrice

Toute l’équipe de l’Institut de la Parentalité reste engagée auprès des familles et des professionnels et propose :

  • Des articles ressources sur tous ces enjeux d’une parentalité questionnée par le contexte de l’insécurité que nous traversons (site internet : institut-parentalite.fr)
  • Des permanences conseil téléphoniques gratuites proposées par notre équipe de thérapeutes – 07 690 990 73
INSTITUT DE LA PARENTALITE

Paris Sénart : 07 663 419 74

Bordeaux-Floirac : 07 690 990 73

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires