[Prévention] Alerte santé des jeunes enfants : risque d’ingestion des billes d’eau

Entre 2009 et 2019, plusieurs cas d’occlusion intestinale survenus chez de jeunes enfants ayant ingéré des billes d’eau ont été déclaré.

Les billes d’eau (ou perles d’eau), c’est quoi ?

Les billes d’eau sont formées de polymères super absorbants. Elles sont vendues dans le commerce pour un usage décoratif, pour l’hydratation des plantes. Mais également comme composants de jouets, voire en tant que jouets. Elles peuvent être également utilisées pour des ateliers créatives. Lorsqu’elles sont immergées dans l’eau, les billes d’eau augmentent de volume, jusqu’à plusieurs centaines de fois !

Les billes d’eau : un danger pour les enfants en cas d’ingestion !

Généralement multicolores, elles attirent les jeunes enfants qui peuvent ainsi les confondre avec des bonbons et les avalent. Si elles n’ont pas encore atteint leur taille maximum au moment où l’enfant les ingurgite, elles peuvent continuer à gonfler dans le tube digestif. Cela peut causer une obstruction intestinale.

En 2017, les autorités de santé de Guyane avaient déjà lancé une alerte publique concernant la circulation de sachets de billes colorées appelés “Seven Color Crystal Ball” dans une école, et le risque de confusion avec des bonbons.

Un décès par occlusion intestinale déclaré en France en 2019

En 2019, un enfant de 2 ans est décédé par occlusion intestinale en France. Fin décembre 2019, la Direction générale de la santé (DGS), la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ainsi que l’Anses avaient alerté les consommateurs sur le danger de ces produits. Il a été diffusé par de nombreux organismes de santé et de la petite enfance.

Un deuxième cas est survenu en 2020, chez un jeune enfant ayant avalé une bille d’eau. Heureusement, avec une issue plus favorable, mais au prix d’une intervention chirurgicale lourde de l’intestin grêle.

Une première étude rétrospective française

D’après une étude rétrospective réalisée par les Centres antipoison sur les 11 dernières années, les cas d’ingestion des billes d’eau sont en augmentation exponentielle. Cette étude concerne l’analyse de tous les cas d’ingestion de perles d’eau qui a fait appel à un Centre antipoison entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2019.

Quelques chiffres :

Au cours de cette étude, 193 cas sont survenus.
– Dans 90% des cas, cela concernant de jeunes enfants, âgés pour la moitié d’entre eux de moins de 30 mois.
– Dans la majorité des cas, l’accident a eu lieu à la maison.
– Plus d’1 cas sur 10, l’enfant avait avalé la bille d’eau à la crèche ou à l’école.
– Dans un quart des 193 cas, la personne ayant appelé le Centre antipoison avait indiqué que la perle d’eau était un jouet.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter l’article de l’Anses

Rédaction : Vigil’Anses n°11 • Le bulletin des vigilances de l’Anses • Juillet 2020

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires