Le congé mat’ mode d’emploi

L’idée c’est d’être en forme et de se reposer avant la date fatidique (congé prénatal) et après (congé post natal). La durée du congé mat’ peut varier en fonction du nombre d’enfants attendus, du nombre d’enfants déjà mis au monde ou à votre charge.

Bonne nouvelle : en principe, vous n’avez aucune formalité à accomplir pour ce droit ! C’est à votre employeur de se bouger et d’envoyer une attestation de salaire à l’Assurance Maladie dès le début de votre congé prénatal. Si vous remplissez les conditions requises pour avoir droit aux indemnités journalières, ça devrait rouler tout seul !

congé maternité

Le projet de congé maternité unique : enfin les mêmes droits pour toutes les mamans ?

Vous êtes sans doute nombreuses à feuilleter ce bouquin et à vous dire, à juste titre, que tout est plus simple quand on est salarié… Car si pigistes, auto-entrepreneuses, intermittentes du spectacle ou professions libérales (avocates, médecins…), vos congés mat’ sont épars, moins bien rémunérés, et surtout beaucoup plus courts. Bref, on frôle parfois quand même un peu l’arnaque ! Du coup, Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat Chargée de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, a annoncé ce qu’elle souhaitait. C’est à dire « faire en sorte que toutes les femmes, quels que soient leur statut et leur activité professionnelle, puissent avoir un vrai congé mat’, bien rémunéré, aligné sur le régime le plus avantageux quand elles sont multi-casquettes.

Good News !

Depuis le 1er janvier 2019, ça change pour les travailleuses indépendantes, cheffes d’entreprise et conjointes collaboratrices. En effet elles peuvent bénéficier d’un congé maternité pendant une période maximum de 16 semaines (112 jours), sous réserve de cessation de l’activité professionnelle.

Congé mat’ : Les questions qui vous traversent forcément l’esprit…

« Peut-on avancer le début du congé prénatal ? »

Oui, mais ça dépend des cas ! Si vous attendez un enfant et que vous avez déjà au moins deux enfants à charge ou déjà mis au monde au moins deux enfants, vous pouvez demander à avancer le début de votre congé prénatal dans la limite de deux semaines max. Si vous attendez des jumeaux, vous pouvez demander à avancer le début de votre congé prénatal de quatre semaines maximum.

Bon par contre, dans les deux cas, la durée de votre congé postnatal sera réduite d’autant. (on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et…)

« Peut-on reporter une partie du congé prénatal sur le congé postnatal histoire de profiter un max du bébé ? »

Que les choses soient claires. Quand tout va bien, on n’a pas forcément envie de s’arrêter tôt. Et on préférerait garder du temps pour pouponner ensuite…  Désormais, vous pouvez demander à reporter une partie de votre congé prénatal sur votre congé postnatal. Ce report se fera avec l’accord de votre médecin pour une durée maximale de 3 semaines (en une ou plusieurs fois).
Par contre, il vous en coûtera (un peu) côté paperasse. Vous devez adresser une demande écrite à votre caisse d’Assurance Maladie. Il faut l’accompagner du certificat de votre médecin ou de votre sage-femme attestant que votre état de santé vous permet de prolonger votre activité professionnelle avant la naissance. Cette demande doit leur parvenir au plus tard 1 jour avant la date initialement prévue de votre congé.

L’info en +

Pendant votre congé maternité votre contrat de travail est suspendu. Il est assimilé à du travail effectif pour le calcul des congés et pour la détermination des droits liés à l’ancienneté.


Article rédigé par La Duchesse et la CPAM de la Côte-d’Or édition 2019/2020 page 44-45

logo La Duchesse

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires