Mon deuxième mois de grossesse

Le deuxième mois de grossesse, le début des examens et des formalités !

Les examens médicaux

Durant votre grossesse, vous devoir passer un certain nombre d’examen médicaux.
Les 1ers examens prénatals obligatoires :

  • Prise de sang : groupe sanguin, sérologie, toxoplasmose, rubéole, hépatite B, sérologie VIH.
  • Analyse d’urine (présence de sucre et/ou d’albumine).

Les formalités

Le médecin calcule la date prévue d’accouchement (DPA).
Le certificat de grossesse intitulé « vous attendez un enfant » vous sera remis. Il s’agit d’un document en 3 volets, c’est la déclaration de grossesse. Adressez le feuillet rose à la Sécurité sociale et les deux volets bleus à la caisse d’Allocations familiales (CAF) avant la 14e semaine d’aménorrhée.

Le deuxième mois de grossesse pour la maman

Les maux de grossesse s’accentuent ! Possibilité de fatigue, nausées, salivation excessive, fourmillements, crampes… Votre hypersensibilité augmente aussi en raison des flux d’hormones. Boire de l’eau vous sera très utile pendant votre grossesse. Enfin, votre utérus se développe : les fibres musculaires deviennent plus élastiques.

Le développement et la croissance de bébé

La colonne vertébrale de l’embryon se constitue, son visage commence à se former et ses membres s’allongent petit à petit. Son développement est rapide ! Dès la septième semaine de grossesse, ses nerfs optiques seront capables de détecter des variations de luminosité, mais ses yeux restent fermés.

Le saviez-vous ?

Vous allez surement devoir changer de soutien-gorge. Un conseil : pensez confort et pratique sans oublier d’être bien dans votre peau !
Coté alimentation, nous vous conseillons de consommer brocolis, salades, épinards, légumes secs, germes de blé… tout ce qui contient de l’acide folique !
Pour le soin du corps, nous vous conseillons de vous badigeonner d’huile ou de crème anti vergetures.

Être enceinte, c’est manger deux fois mieux !

Un adage à lire et à relire pour toutes celles qui ont déjà le sentiment de se réveiller le matin avec une faim d’ogre ! Facile à dire, pas si facile à faire. Elles seront nombreuses à vous raconter du haut de leur minceur retrouvée les 22 à 30 kilos qu’elles n’ont pu s’empêcher de prendre durant leur grossesse ! Ou au contraire à évoquer cette perfection dont vous rêvez déjà : prendre au maximum 1 kilo par mois, soit 9 kilos au total ! Désormais vous êtes deux, ce qui ne veut pas dire que vous devez manger pour deux, mais vos besoins sont accrus et il est indispensable d’éviter les carences (en calcium et en fer notamment). Une alimentation équilibrée apporte les nutriments nécessaires au bon développement du bébé. En cas de carence, votre médecin vous prescrira des suppléments nutritionnels. Mais pas d’automédication, trop risquée ! Chaque femme est unique et chaque grossesse aussi.

Côté gynéco : première visite prénatale obligatoire

Vous l’attendez évidemment avec impatience, car c’est l’officialisation de votre état de femme enceinte. La visite commence par un entretien médical de fond avec des questions sur vos antécédents médicaux et familiaux : rubéole, varicelle, oreillons, toxoplasmose, sérologie VIH, fausses couches antérieures, prise de médicaments, tabac, groupe sanguin, autant d’informations qu’il faudra confirmer !
Bienvenue au club des prises de sang à répétition ! Mais, vous le verrez, comme il s’agit de votre sécurité et de celle de votre bébé, on s’y plie beaucoup plus facilement.
Le médecin calcule la date prévue d’accouchement avant de passer à l’examen médical proprement dit : mesure de votre tension artérielle, auscultation cardiaque, toucher vaginal pour s’assurer que le col est bien fermé, mesure de la hauteur utérine avec un ruban de couturière pour estimer la taille du bébé et, pour finir, montée sur la balance !

Indispensable

Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, ce parasite que l’on trouve dans la viande crue, dans les crudités mal lavées ou par contact avec les chats, vous voilà contrainte à quelques précautions essentielles pour vous protéger d’un avortement ou épargner des risques de lésions cérébrales ou de cécité à votre enfant. Les murs des maternités sont couverts d’affiches vous appelant à la vigilance.
Respectez au mieux les consignes, lavez-vous les mains régulièrement, ne mangez plus de crudités dans les restaurants, elles ne sont pas toujours bien rincées, évitez également les glaces, laissez donc les travaux de jardinage à d’autres ou portez des gants et abandonnez le nettoyage de la litière à votre entourage ! Si vous n’êtes pas immunisée, une analyse de sang sera prescrite lors de chaque examen prénatal.
Attention aussi aux maladies infantiles : si vous n’êtes pas immunisée contre la rougeole, la rubéole, les oreillons ou la varicelle, évitez tout contact avec un enfant malade tant qu’il est contagieux.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser