Comprendre les pleurs de bébé

Les pleurs de bébé restent un moyen de communication pour exprimer ses besoins assez troublants. Il dure parfois longtemps…  En moyenne, un bébé pleure plus de 2 heures par jour.
Bébé a-t-il faim ? Soif ? Ou est-ce que je m’y prends mal ?

Tant de questions que nous nous posons face aux pleurs. enjoy family vous aide à faire le point.

Pourquoi bébé pleure autant pendant ses premiers mois ?

Même si les bébés reçoivent les meilleurs soins possibles, ils peuvent pleurer pendant de longues heures, jusqu’à cinq ou six heures par jours ! La durée des pleurs atteinte un sommet à six semaines. Après 5 mois, les pleurs sont plus liés à l’environnement dans lequel il est.

Pendant ses premiers mois, bébé est totalement indépendant de ses parents ou des personnes qui prennent soin de lui. Ses pleurs constituent le seul moyen d’assurer pour lui sa survie, sa santé et son développement. Il est donc naturel de voir un bébé au cours de ses premiers mois pleurer, même s’ils sont inexpliqués.

Les pleurs ont des effets positifs. En effet, ils permettent la formation d’un lien affectif et de l’attachement avec les personnes qui lui procurent des soins attentionnés. Il faut toujours répondre à ses pleurs pour le rassurer et lui montrer qu’il n’est pas seul.
Le point négatif des pleurs inexpliqués est la perte de confiance des parents, qui remettent en doute leur capacité à prendre soin de leur enfant.

Quelles sont les principales raisons des pleurs de bébé ?

Quand bébé pleure, notre premier réflexe est de vérifier que ses besoins sont assurés : la faim, la soif, le sommeil… Pour exprimer ses demandes, votre bébé dispose de tout un répertoire de pleurs qui vont du simple geignement au véritable cri de rage, en passant par des modulations diverses et variées. Apprendre à reconnaître les pleurs, à les interpréter et à les calmer est nécessaire et demande une certaine agilité d’écoute. Cependant, si les pleurs ne trouvent pas d’explication, il est important de garder en tête qu’ils font partie du développement normal du nourrisson.

Quand bébé a faim, les pleurs peuvent débuter doucement et lentement puis deviennent de plus en plus fort.
Pour exprimer sa douleur, les pleurs sont très aigus, perçants, forts et courts.
Lorsque bébé est fatigué ou s’ennuie, ses pleurs sont doux et peuvent s’arrêter quelques minutes.

Il pleure beaucoup…Aurait-il des coliques ?

On a coutume de penser que lorsque bébé pleure beaucoup, il a probablement des coliques.

D’ailleurs, la définition médicale de ces coliques tient compte de ce mode d’expression : le médecin évoque des coliques quand bébé pleure «beaucoup, plutôt le soir, plus de trois heures par jour, plus de trois fois par semaine, pendant plus d’une semaine». À vos chronomètres ! Plus sérieusement, il est rare qu’une maman ou un papa laisse son enfant pleurer aussi longtemps sans réagir et consulter un médecin. Car les pleurs aussi fréquents provoquent naturellement de l’inquiétude et peuvent retentir sur l’équilibre familial.
Le risque principal est que le bébé soit alors victime de sévices destinés à le faire taire, comme hélas le syndrome du « bébé secoué ». Si vous vous sentez dépassés, n’hésitez pas à demander de l’aide, plutôt que d’en arriver à de telles extrémités.

Dans le cas des coliques abdominales, même si bébé s’exprime bruyamment, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir : le côlon ne fonctionne pas encore parfaitement, ce qui peut être source de douleurs et d’inconfort.
Nul n’est besoin de faire des examens complémentaires ou de donner un traitement.

Quelles sont  les solutions ?

Des solutions simples sont envisageables comme bercer bébé (dans sa poussette ou en faisant un tour en voiture), lui donner des probiotiques. En revanche les laits sans lactose sont inutiles puisque l’intolérance au lactose ne commence pas avant l’âge de 5 ans.
Dans tous les cas, si vous allaitez votre bébé, il ne faut pas arrêter.

Pour en revenir aux pleurs, sachez que les coliques ne sont pas seules en cause : une cinquantaine de pathologies peuvent provoquer des situations d’inconfort et des pleurs chez les bébés : par exemple les otites, les poussées dentaires, les fièvres, etc…

 Que peut-on faire quand bébé pleure?

Si les pleurs de bébé commencent lorsque vous le faites boire :

  • Il n’a peut-être plus faim.
  • Votre nourrisson a peut être des coliques.
  • Il a peut être envie de sucer.

S’ils pleurent dans vos bras :

  • Votre nourrisson ressent peut être une fatigue et a besoin de dormir.
  • Bébé a peut être faim.
  • Il a peut être envie de sucer.
  • Il a besoin de stimulations (massage, musique, éveil…).
  • Vérifiez qu’il n’a ni trop chaud, ni trop froid. [A lire : Comment habiller bébé selon les saisons ?]

Si le nourrisson pleure dans son lit :

  • Il est probable qu’il soit entre deux cycles de sommeil. Attendez donc quelques minutes pour qu’il se rendorme.
  • Bébé a peut être finit son cycle de sommeil et a besoin de votre compagnie.
  • Il veut être rassuré.
  • Vérifiez qu’li n’a pas trop chaud, ni trop froid ; ainsi que sa couche. Proposez lui également à boire.

Vous êtes à bout de nerfs ?

N’oubliez jamais que bébé peut ressentir vos émotions notamment votre stress. Si vous êtes énervé, vous aurez du mal à le calmer.
Passez donc le relais à une autre personne. Si vous êtes seul(e), installez le dans son lit, puis sortez de la pièce quelques instants pour vous apaiser.

Rédaction : Equipe enjoy family – Organisateur du salon Baby et spécialiste de la parentalité et de la petite enfance (0-3 ans) auprès du grand public et des professionnels

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires