Comment réduire le sucre dans l’alimentation de bébé ?

Vaste programme que de sevrer bébé du sucre surtout qu’il s’agît de la première saveur qu’il a découverte dès ses premiers jours avec l’allaitement ! Lorsque l’on parle de sucre et alimentation pour bébé, il n’est d’ailleurs pas question de le sevrer complètement mais de lui apporter des bons sucres !

Alimentation de bébé : pourquoi réduire le sucre ?

Le sucre tel qu’on le connaît, est vendu sous sa forme raffinée et a perdu les vitamines et minéraux qu’il aurait pu nous apporter. C’est un sucre blanc qui a un index glycémique haut. Cette teneur élevée en sucre apporte certes du plaisir à bébé mais donne de mauvaises habitudes à son pancréas qui sécrète de l’insuline à forte dose.

Réduire le sucre est essentiel, car cette sécrétion excessive aura un impact sur la nutrition de bébé certes mais aussi sur le plan hormonal et également sur son microbiote. Le microbiote gère à la fois la santé digestive, immunitaire et cérébrale de bébé. Il faut donc veiller à ce que les bons messages nerveux s’inscrivent dans ce schéma et ne laisse pas la place à des tendances de dépendance ou d’addiction au sucre. L’excès de sucre chez le nourrisson pourraient avoir des conséquences dramatiques comme l’obésité ou les troubles du comportement.

Le sucre de canne complet est-il meilleur pour la santé de bébé ?

Le sucre de canne complet a un index glycérique équivalent au sucre blanc traditionnel, mais celui-ci renferme également des vitamines et minéraux. Il est complet comme son nom l’indique.

Le sucre de coco est-il une alternative saine ?

Le sucre de fleur de coco a un index glycérique qui se situe entre 25 et 35 donc oui il est interessant de le consommer, d’autant plus qu’il renferme de nombreux nutriments en comparaison au sucre de canne, et une quantité non négligeable d’antioxydants.

Peut-on l’utiliser dans toutes les recettes ?

Non, le sucre de coco n’est pas compatible avec toutes les recettes. Dans les recettes sucrées/salées par exemple on aura plus tendance à utiliser les sirops de céréales : Sirop de riz, Malt d’orge …ils sont de plus en plus nombreux sur le marché et possèdent un index glycérique très intéressant malgré un pouvoir sucrant impressionnant !

Ces sucres ont un coût, y a-t-il une alternative économique ?

Évidemment ! On oublie trop le pouvoir sucrant des fruits ! La purée de pommes est un excellent remplaçant du sucre dans les cakes sucrés ! Les bananes également amènent une saveur sucrée dans les compotes maison ou dans les gâteaux ou les pancakes.

Et le miel ?

Pour réduire le sucre, le miel est une très bonne alternative surtout si c’est du miel d’acacia (index glycémique de 30). Mais attention pas avant 1 an chez bébé qui n’est pas armé pour le digérer avant.

Si on ne veut pas sucrer du tout, comment « tromper » le palais de bébé ?

Avec de la vanille ! Une gousse grattée ou infusée donne l’impression de douceur sans une ombre de glucose !

[A lire aussi : la diversification alimentaire du bébé de 4 mois à 3 ans]


Article rédigé en collaboration avec Elodie Dray de Sterna Nutrition, spécialiste de l’Expertise Responsable, Nutritionnelle et Alimentaire

logo sterna nutrition

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires