Aromathérapie et grossesse : zoom sur les eaux florales et hydrolats

Sommeil perturbé, saute d’humeur, rétention d’eau… les femmes enceintes doivent souvent faire face à de nombreux petits tracas pendant leur grossesse. Savez-vous que l’aromathérapie peut accompagner les femmes à gérer de façon naturelle ces maux de grossesse ? Si les huiles essentielles, bien trop puissantes, sont fortement déconseillées aux femmes enceintes, les hydrolats et eaux florales, souvent méconnus, peuvent contribuer à leur bien-être. Hello Tribu vous accompagne pour découvrir ces méthodes naturelles avec Christine Léron, naturopathe.

Hydrolats et eaux florales : qu’est-ce-que c’est ?

Contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats et eaux florales sont beaucoup plus doux et comportent peu ou moins de contre-indication. Fabriqués en même temps que les huiles essentielles, ils sont en fait un résidu de la distillation à la vapeur d’eau de plantes aromatiques. Pour faire simple, l’hydrolat (H.A.) c’est l’eau récupérée après avoir servi à la distillation des plantes dans le processus de production de l’huile essentielle (H.E.)

Cependant les actions d’une plante peuvent être différentes selon leur utilisation sous forme d’hydrolat ou d’huile essentielle : ne remplacez pas une HE par un HA !

Définitions

Hydrolat : la partie distillée de la plante est une graine, une feuille, un rameau ou une graine (romarin, menthe poivrée, sauge…)
Eau florale : la partie distillée de la plante est une fleur (eau de rose, eau de fleur d’oranger…)

Aromathérapie et grossesse : Utilisation des hydrolats

On utilise les hydrolats et eaux florales soit par voie orale soit pulvérisés sur la peau.

Usage interne : il est possible d’ingérer les hydrolats par voie orale, en bains de bouche ou encore en gargarisme. Pour les adultes (et les enfants de 12 ans et plus), diluer 1 à 2 cuillères à soupe (maximum) dans une bouteille d’eau, à boire en 1 fois ou à répartir pendant la journée.

Usage externe : en frictions, en massage, en application au moyen d’un coton ou encore par vaporisation sur le corps ou le visage.

Problèmes de digestion pendant la grossesse : quels H.A ?

  • Nausées et vomissements du 1er trimestre : la mélisse calme les intestins irritables ainsi que les crampes d’estomac
  • Digestion lente : pensez au basilic qui aide également à lutter contre les ballonnements, le hoquet et les crampes d’estomac
  • Brûlures d’estomac : la lavande fine est idéale. De plus, elle aide à purifier l’haleine
  • Foie et vésicule biliaire fatigués : la marjolaine aide à les stimuler et réduit également les ballonnements, les spasmes et l’acidité.
  • Inflammation des intestins : la verveine odorante offre une action laxative douce

Problème de circulation :  l’aromathérapie au secours de la femme enceinte

En cas de varices, d’hématomes, de jambes lourdes ou de phlébites, l’utilisation de l’hamamélis est tout indiqué.

Astuce : comment soulager une crise d’hémorroïdes ?

Avec de l’eau froide (environ 18°), préparez un bain de siège en y ajoutant 100 ml d’hydrolat d’hamamélis, soit 3 à 4 cuillères à soupe.

Être zen pendant la grossesse grâce aux hydrolats

Le basilic est idéal pour lutter contre l’angoisse ainsi que les tensions nerveuses liées au stress. La camomille romaine vous aidera en cas d’insomnie. Pour apaiser le stress, absorber les chocs émotionnels et favoriser le sommeil, misez sur la fleur d’oranger.

Astuce : bien dormir pendant la grossesse

Le soir, préparez-vous un bain ou un bain de pieds d’une vingtaine de minutes en ajoutant 80 ml d’hydrolat de lavande fine à l’eau tiède.

Rétention d’eau : on mise sur la verveine et le cassis

Pour lutter contre la rétention d’eau, qui touche de nombreuses femmes enceintes, la verveine odorante est idéale. Elle offre en effet une action détoxifiante. Le cassis quant à lui vous aidera à chasser l’excès d’eau tout en vous donnant de la vitalité.

Combattre les maux de l’hiver

Enceinte en hiver ? Boostez vos défenses immunitaires grâce à l’aromathérapie. Pour éviter la grippe, déjouer une infection ou un rhume, pensez à la sarriette. Pour détruire virus et bactéries, c’est vers le thym à linalol qu’il faudra vous tourner.

Une belle peau enceinte ? C’est possible grâce aux hydrolats

  • L’eau de rose : grâce à ses propriétés antioxydantes, l’eau de rose est un antiride naturel. Elle peut également s’utiliser en cas de démangeaisons ou d’eczéma
  • L’hamamélis : pour atténuer la peau grasse, et obtenir une peau plus éclatante, vaporisez de l’hamamélis sur votre visage. Il calme également les piqûres d’insectes, les démangeaisons et l’eczéma
  • Le bleuet : il calme les yeux irrités ou gonflés. A appliquer en compresse.
  • Le géranium : il aide à cicatriser une brûlure ou une coupure. Il peut également servir de démaquillant naturel et être utilisé comme répulsif à moustiques.
  • Le fenouil : parfait pour stimuler la lactation

A lire aussi : Être belle et enceinte, c’est possible ! 

Conservation des hydrolats

Les hydrolats et eaux florales sont des produits vivants. Ils ne contiennent pas de conservateurs et se maintiennent à l’abri de la chaleur, de la lumière et supportent mal les écarts de température. Essayez de les maintenir à une température de 15°C. Une fois ouverts, conservez-les de préférence au réfrigérateur. Utilisez votre hydrolat rapidement après ouverture (entre 3 et 6 mois).

Si vous utilisez vos hydrolats pour un usage externe, sans ingestion, vous pourrez les garder environ 6 mois à température ambiante.

Où acheter eaux florales et hydrolats ?

Privilégiez les magasins bio et les herboristeries.

Attention

Soyez attentives aux “faux hydrolats”, souvent utilisés à des fins cosmétiques. L’hydrolat et l’eau florale utilisés en aromathérapie ne doivent contenir aucun produit autre que de l’eau et de la plante. Si un hydrolat dont la composition contient un arôme, un conservateur, de l’alcool ou une huile essentielle, vous ne devez pas l’ingérer ou l’utiliser pendant les 9 mois de votre grossesse.

Hydrolats et eaux florales contre-indiqués pour les femmes enceintes

  • Menthe
  • Romarin
  • Genévrier
  • Cannelle
  • Cyprès
  • Sauge
  • Inule
  • Hélichryse
  • Hysope
  • Achillée
  • Millefeuille

Article rédigé par Hello Tribu en partenariat avec Christine Leron, naturopathe 

Hello Tribu

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires