Choisir un prénom

C’est amusant comme on est tous persuadés que nos enfants ont les plus beaux prénoms du monde ! C’est qu’on les a choisis avec amour, ces prénoms. Qu’il a parfois fallu batailler, négocier pour avoir gain de cause. Il est tellement difficile de se mettre d’accord sur UN prénom. Comment être sûrs de ne pas se tromper ? En suivant les astuces d’Enjoy Family !

« Le prénom », c’est le titre d’un film à succès ! Patrick Bruel y campe un futur papa qui lors d’un dîner, dévoile le prénom choisi pour le bébé. Une annonce qui va plonger les convives dans le chaos…

S’il y a une morale à retenir de ce film, c’est que le choix du prénom n’est en rien anodin. Ni pour les parents, qui y mettent leur culture, leurs espoirs, les projections qu’ils se font de leur enfant, ni bien sûr, pour le bébé qui deviendra grand et qui devra porter ce prénom qu’il n’a pas choisi (et en vouloir au passage à ses parents, comme dans la chanson Alphonse de Lynda Lemay). Pour ne pas vous tromper, suivez le guide en 4 étapes !

Etape 1 : la double liste

Ça pourrait être un jeu si ce n’était pas si sérieux ! Chacun des futurs parents liste ses prénoms préférés. Au bout d’un temps défini, on ramasse les copies et on compare les réponses. Vous avez un prénom en commun ? Bingo, vous avez trouvé le prénom de votre enfant. Rendez-vous à l’étape 3. Sinon, passez à l’étape 2 après avoir analysé vos listes respectives. Vous savez maintenant si vous êtes plutôt prénoms classiques ou originaux, courts ou longs…

Etape 2 : la quête

Lorsque l’on n’a pas d’idées, il faut aller en chercher, dans les livres, sur les sites Internet dédiés comme un guide des prénoms qui propose des prénoms en fonction de plusieurs critères : tendance, longueur, popularité, style, origine… Fiez-vous aux livres que vous aimez, aux enfants que vous avez pu croiser même furtivement, aux prénoms de vos aïeux, tout est source d’inspiration et surtout, écoutez votre cœur.

Etape 3 : la vérification

Un prénom, c’est pour la vie. Par conséquent, rien ne doit être laissé au hasard. Alors on vérifie : le mariage du nom et du prénom. Il serait dommage de pouvoir jouer au « Monsieur et Madame xx ont une fille comment l’appellent-ils ? », avec le prénom que vous avez choisi. Vérifiez également que le prénom ne figure pas dans le top 10 si vous ne souhaitez pas de prénom trop courant ou qu’il se prononce bien dans une langue étrangère qui vous est chère. Attention aussi aux initiales qui peuvent valoir des moqueries (ahahah, PQ !).

Etape 4 : le choix des autres prénoms

Certains parents ne donnent qu’un prénom, d’autres ceux des parrains et marraines ou des grands parents ou les prénoms avec lesquels ils hésitaient, en deuxième ou troisième prénom. Pas de pression puisqu’il n’y a pas d’obligation, mais sachez toutefois qu’un deuxième prénom peut-être utile pour semer le doute sur la personne en cas d’homonymie. Le deuxième prénom peut également être employé en tant que prénom d’usage (si toutefois votre enfant n’aimait pas son prénom – alors même que c’est le plus beau prénom du monde !).

Etape 5 : la phase de test

A réaliser AVANT la naissance du bébé (après, il sera trop tard !). Lorsque vous êtes seule, entraînez-vous à crier, susurrer, hurler le prénom de votre bébé sur tous les tons. N’hésitez pas à l’appeler en criant 10 fois de suite. Vous verrez, cette scène s’avérera complètement réaliste dans les mois qui suivront. D’ailleurs, il se pourrait que les prénoms de nos enfants soient les mots que l’on prononce le plus souvent. Une raison de plus pour ne pas se tromper !

 

Ces articles peuvent vous intéresser