Comment aider mon enfant à gérer la séparation du matin ?

Vous emmenez votre petit bout de chou à l’école et l’épreuve quotidienne commence quand vous partez au travail : il vit mal la séparation du matin et vous aussi, c’est l’angoisse de la séparation ! Les pleurs et les plaintes de l’enfant dans ce moment ne sont pas toujours faciles à gérer. La personne qui accueille l’enfant devra alors prendre le relais, le consoler et le faire transiter vers le jeu et vers ses camarades.

Retrouvez tous nos conseils éducation et pédagogie sur notre blog maman !

Quitter ses parents le matin peut être un défi pour l’enfant. Remarquer la tristesse de l’enfant, la nommer et prendre le relais pour offrir à celui-ci du réconfort est primordial.

Alors, comment adoucir la séparation du matin ?

Un contact régulier et chaleureux entre les parents et le personnel éducateur permet de discuter de moyens et de stratégies pour s’assurer du bien-être de l’enfant. 

Dans cette vidéo, l’éducatrice en collaboration avec les parents ont développé un petit rituel rassurant pour vaincre l’angoisse de la séparation de l’enfant à l’école. Ce rituel permet à l’enfant de prendre son temps et de transiter en douceur pour ne plus penser à la séparation du matin. Ce petit rituel lui permet donc d’éviter le “déchirement” en l’apaisant et en le sécurisant.

Il faut tout d’abord reconnaître le défi pour l’enfant, ce n’est pas évident pour lui il ne suffit donc pas de lui dire que ce n’est pas grave. Le reconnaître consiste à l’accompagner en restant à proximité de lui, en lui parlant doucement pour le réconforter et faciliter la transition vers le jeu, et à l’amener doucement vers les autres enfants du groupe en lui donnant le temps nécessaire pour s’acclimater. Le rôle des éducateurs et éducatrices dans la prise en charge des enfants lors de la séparation à l’école ou dans un mode d’accueil est primordial.

Pour accompagner l’enfant, vous pouvez :

  • Accompagner l’enfant dans la séparation par des rituels (comme pour le dodo !). Par exemple vous pouvez mettre en place des gestes que vous répétez à chaque fois que vous laissez votre enfant. Il identifiera plus facilement que c’est le moment de se séparer.
  • Collaborer avec les parents de façon sereine augmente le sentiment de sécurité de l’enfant. Les parents peuvent passer le relais facilement aux éducateurs en rassurant l’enfant. Vous pouvez dire à votre enfant « Je vois que mme (…) va prendre soin de toi » « elle a prévu des activités intéressantes, tu auras plein de choses à me raconter quand je viendrais te chercher ».
  • Une séparation est plus facilement vécue quand l’enfant perçoit que ses parents sont en confiance avec les éducateurs. Il faut donc qu’il vous sente en confiance et pas d’émotions trop négatives qui pourraient provoquer l’effet inverse.

Source EPEPE

Cette série pédagogique franco-québécoise et inédite a été créée afin de comprendre le développement de l’enfant et de promouvoir la bienveillance éducative.

Co-produite par l’association Ensemble pour l’Education de la Petite Enfance et l’Association Québécoise des Centres de la Petite Enfance, cette production propose 50 vidéos, financées avec le soutien des fondations Babilou, IDKIDS et WESCO.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser