Podcast expert : Le besoin de continuité du nouveau-né

Alexia Poirier est infirmière puéricultrice et fondatrice de ParlonsBambins.
Après une expérience riche dans le secteur hospitalier, elle a constaté un manque de soutien à la parentalité et a donc décidé de créer ParlonsBambins, une plateforme dédiée à l’accompagnement parental. Dans ce podcast, Alexia nous en dit plus sur les besoins du nouveau-né après sa vie intra-utérine.

Quelle est la différence entre la vie intra et extra utérine du bébé ?

Lorsque le bébé est dans le ventre de sa maman, il n’a aucun besoin. Il flotte dans le liquide amiotique, et est au chaud, il respire et est alimenté par le cordon ombilical.

Lors de la naissance, c’est une énorme transition pour lui. Il est à l’air libre et la gravité fait pression sur lui, et il doit apprendre à respirer par lui-même. Il a donc des besoins de continuité après la grossesse.

Quels sont les premiers besoins de bébé juste après sa naissance ?

Ses premiers besoins vont être de :

  • reconnaître les voix et les sons qu’il connait. A sa naissance, tous les bruits qu’il entend sont décuplés, il entendait de manière étouffée et atténuée dans le ventre de sa mère.
  • reconnaître l’odeur maternelle qu’il sentait à travers le liquide amiotique dans le ventre. Cette odeur va le rassurer, et c’est pour ceci que l’on privilégie le peau à peau dès les premiers instants de la vie de bébé.
  • retrouver le réflexe de succion. Bébé tétait le liquide amiotique dans le ventre. De la même manière que l’odeur, cela va le rassurer et ne pas trop chambouler ses repères.
  • voir ce qui l’entoure. Bébé ne voit net qu’à portée de bras, c’est pourquoi lorsqu’on s’adresse à lui, il faut se rapprocher pour le rassurer.
  • le réflexe de moro. Il s’agit du réflexe de “sursaut” lorsque bébé entend un bruit fort ou a l’impression de tomber.

Quels sont les moyens utilisés par les parents ou les professionnels pour assurer ce besoin de continuité ?

Le premier moyen est de porter et bercer bébé. Il va falloir essayer de reproduire les sensations qu’il avait dans la poche et le liquide amiotique : bébé a besoin d’une proximité physique avec ses parents jusqu’à ses 3 mois (pour ressentir les odeurs, la voix, les battements cardiaques et la chaleur du corps).

Le bébé a un sommeil indépendant de sa maman. Lorsque maman marche et bouge, bébé est bercé et dort. A l’inverse, si la nuit maman reste immobile, bébé peut se réveiller.

Le second moyen est la succion. Celle-ci libère de l’endorphine chez le bébé qui garantie un apaisement. Entre les repas aussi, bébé peut ressentir le besoin de succion, il ne faut pas hésitez à mettre le doigt, l’allaiter à la demande ou lui donner une tétine.

La contention est aussi un autre moyen. Bébé n’a plus d’enveloppe comme dans le ventre de sa maman et peut se sentir perdu. Lorsque vous l’avez dans vos bras, le fait de le serrer contre vous et de le tenir va le rassurer. De la même manière, lorsque vous le couchez sur le dos dans son lit, l’emmaillotage fonctionne très bien. De nombreuses formations existent aujourd’hui pour apprendre à effectuer un emmaillotage en toute sécurité.

Pendant combien de temps bébé aura ces besoins de continuité ?

Chaque bébé est différent et peut ressentir ces besoins plus ou moins longtemps après sa naissance. Pour les bébés prématurés par exemple, ces moyens vont être encore plus longs et ils auront davantage besoin d’être rassurés.

Ce besoin de continuité s’atténue progressivement en général vers les 3 ou 4 mois de bébé. Il faut savoir écouter son bébé, et faire abstraction du regard de la société. Il n’y a pas de mauvaises habitudes, si bébé a besoin d’être porté plus longtemps que d’autres ce n’est pas grave.

De plus, malgré que bébé grandisse et demande moins d’attention, il est très important de s’adresser à lui et de lui parler très régulièrement. L’attention et l’affection sont primordiaux pour son développement. Une étude a été faite il y a très longtemps dans un orphelinat, les bébés à qui on ne parlait pas qui étaient pourtant nourrit et changés ne grandissaient pas et s’affaiblissaient.

Après ses 3-4 mois, bébé va développer davantage de tonus, maintenir sa tête tout seul, il va être plus vif et plus éveillé à ce qui l’entoure.

[ A lire aussi : Bébé prématuré, nos conseils pour faciliter le retour à la maison ]

Comment réaliser la transition entre les besoins à la naissance et le retour à la maison ?

A la maternité, les professionnels vont vous donner beaucoup de clés et de conseils à appliquer que vous ne retiendrez peut-être pas lors du retour à la maison. Pas de panique ! On ne naît pas parent, on le devient.

Il faut faire preuve de bon sens et savoir décrypter les pleurs de bébé pour identifier ses besoins. N’hésitez pas à tenir un petit carnet de bord pour connaître le rythme de bébé au début.

Il faut savoir qu’un nouveau-né à un temps d’éveil de 40 minutes. “Sa batterie interne” va le tenir éveillé pour manger, faire ses besoins, et emmagasiner les informations qui l’entourent avant de se rendormir. Surveiller le rythme de bébé permet de se caler et de prendre des habitudes dès le départ.

Des applications mobiles existent aujourd’hui pour tracer le sommeil, les tétés, les couches de bébé afin de vérifier son hydratation. Ne jamais hésiter à noter ses questions et les poser lors de votre consultation avec la sage femme ou le/la pédiatre.

[ A lire aussi : Le retour à la maison avec bébé : 10 astuces pour éviter le stress ]

Les ressources d’Alexia

  • Son compte instagram @parlonsbambins partage des conseils et de la théorie sur les premiers mois de bébé. Elle déculpabilise les parents et met de la bienveillance dans leurs choix.
  • Alexia a créé un e-book à télécharger gratuitement avec les questions les plus fréquentes sur le premier mois de la vie de bébé
  • Les PMI (protection maternelle et infantile) sont des services de santé publique où on peut se rendre pendant la grossesse et jusqu’aux 6 ans de notre enfant pour recevoir conseils et soins médicaux. Ils sont présents dans tous els départements et se déplacent à domicile dans les cas d’urgence.
  • Emmener son bébé chez l’ostéopathe dès sa naissance peut permettre de faire le point. Parfois avec la “violence” et le “traumatisme” qu’est la naissance pour le bébé, il nécessite de remettre en place des détails qui peuvent être inconfortables pour bébé et le soulager.

[ A lire aussi : Connaissez-vous les PMI ? ]

Vous avez apprécié ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud ou notre chaine Youtube

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires