Podcast parent : Je ne suis pas une maman parfaite et j’assume

Dans ce podcast, nous accueillons Iris du compte Instagram @lescapricesdiris. Elle explique sa vision de la maternité et aide les mamans à déculpabiliser.

Iris, 33 ans, est maman de 2 petites filles de 2 ans et 5 mois. Elle vit avec son mari près de Paris et exerce le métier de Social Média Manager à son compte depuis la naissance de son aînée pour pouvoir davantage concilier vie de famille et travail.

Iris a fait le choix de s’occuper à temps plein de ses filles la 1ère année de leur vie, elle a donc la petite dernière avec elle toute la semaine et la grande est gardée 4 jours par semaine.

Quelle est l’image de la maman parfaite ?

L’image préformatée de la mère parfaite dans la société peut être celle qui arrive à tout concilier sans efforts : le ménage, l’organisation à la maison, les enfants, le sport, le temps pour elle…

Iris nous explique que pour elle, la mère parfaite est celle que l’on n’est pas. Elle se prend pour exemple pour pouvoir illustrer ses propos.

Elle ne considère pas faire du maternage proximal. Par choix, elle n’a pas fait de co dodo avec ses filles, ne les a pas portées en écharpe et elle ne les a pas allaitées. Cela peut être vite culpabilisant de se comparer à d’autres mamans qui ont agit différemment.

Mais Iris explique qu’il n’y a pas de bonne manière de faire et qu’il n’y a que la maman qui peut connaître les besoins de son propre enfant. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec certaines pratiques, ou que vous n’avez pas envie de les mettre en place, cela ne regarde que vous !

Elle a décidé de faire comme elle le sentait en se faisant confiance. Ce n’est pas parce qu’elle n’a pas fait de maternage proximal qu’elle n’est pas dans la bienveillance et la proximité avec ses filles.

Cela fonctionne aussi à l’inverse. Les personnes qui pratiquent à la lettre les recommandations dans la bienveillance et le maternage proximal vont aussi pouvoir subir des jugements et des réflexions sur la manière d’éduquer leurs enfants.

Il y a autant de façons d’être mère qu’il existe de mamans et de bébés.

[ A lire aussi : Être ou ne pas naître parent (compétent ?) ! ]

Quelles sont les remarques culpabilisantes que les mamans peuvent subir ?

Quelle que soit la manière dont on décide de vivre sa maternité, la société et l’entourage trouvera quelque chose à redire. Nous ne connaissons pas l’histoire de la personne que l’on conseille ou juge et certaines remarques peuvent être très culpabilisantes étant donné que la maman fait de son mieux. Chacune agit à sa manière et a ses bonnes raisons de le faire. Sur le compte Instagram d’Iris, elle partage du contenu second degré qui déculpabilise et décomplexe les mamans !

Quelles sont les choses qu’il vous arrive de faire qui ne rentrent pas dans l’image de la maman parfaite ?

Iris nous explique que, comme la plupart des mamans, elle essaye de cuisiner maison mais il lui arrive d’ouvrir des boîtes parfois. Elle a déjà tardé à changer une couche et laisse parfois ses enfants pleurer lors du dodo…

Elle nous confie recevoir de nombreuses réflexions concernant les pleurs de ses filles sur les réseaux ou de la part de son entourage car elle préfère laisser ses filles pleurer 10 minutes avant d’aller les voir.

Concernant la télé, Iris avait des principes avant d’être maman et s’était dit qu’elle ne mettrait pas la télé à ses filles avant leur 5 ou 6 ans. Son aînée n’a jamais vraiment regardé la télé à la maison et ne s’y intéressait pas, mais un soir ils sont allés chez des amis qui mettaient les dessins animés à leurs propres enfants. Depuis, sa fille réclame la télé et s’y intéresse davantage.

Iris nous avoue que de temps en temps (et pas à chaque fois qu’elle le demande), sa fille peut regarder un dessin animé après une journée un peu fatigante ou pour un temps de détente. C’est aussi l’opportunité pour elle de pouvoir se dégager du temps pour prendre une douche par exemple.

Les parents aussi apprennent en faisant et l’idée que l’on se fait de la parentalité avant d’être parent est totalement remise en question lorsque cela nous arrive.

[ A lire aussi : Quel super parent êtes-vous ? ]

Quels conseils donner aux mamans ?

Il faut faire abstraction des reproches que l’on peut recevoir car ce qui compte c’est le bien être de votre enfant. Vous êtes tout ce dont votre bébé a besoin… La mère parfaite n’existe pas, c’est celle que vous êtes pour votre enfant !

Vous avez apprécié ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires