Podcast expert : L’accueil d’une famille en transition

Myriam Coppry, coach interculturelle est spécialisée dans l’accompagnement des familles expatriées et immigrantes et est basée à Montréal au Québec. Elle aborde avec nous aujourd’hui l’accueil des familles en transition.

Qu’est ce qu’une famille dite « en transition » ?

Une famille en transition, est une famille en train de s’ajuster à un changement de vie ou d’identité parentale. Plus concrètement, cela concerne toutes les familles qui ont besoin d’aide dans leur adaptation à un nouvel environnement avec l’enfant.

  • Une famille adoptive qui s’adapte à sa nouvelle vie avec l’enfant
  • Une famille expatriée qui change de pays,
  • Une famille monoparentale suite à une séparation
  • Et bien d’autres encore…

Quels conseils donner à un pro de la petite enfance qui rencontre une famille en transition ?

La première chose à prendre en compte concerne les parents. Les familles ne réalisent parfois pas qu’elles sont en période d’adaptation et de transition. Il faut donc s’intéresser aux parents, les écouter et comprendre qui ils sont (d’où ils viennent, quelle est leur structure, quel est leur parcours…)

La situation de transition est une période stressante pour les parents, ce qui donne parfois des individus stressés qui peuvent être exigeants. Il faut tenter d’établir une relation de confiance et d’écoute dès le départ pour permettre de les rassurer et les soulager.

[ A lire : Assistante maternelle d’enfants de parents séparés ou divorcés, pas si évident ! ]

Et du côté de l’enfant, comment agir ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les enfants sont des éponges et absorbent toutes les émotions. Si le changement est une source de stress pour les parents, il en est de même pour l’enfant qui n’aura pas les mots pour l’exprimer.

Cela peut engendrer un sommeil perturbé ou des troubles alimentaires. Aussi, prendre en compte la situation et les émotions qu’il peut ressentir aide à appréhender certains comportements et réactions inhabituelles de l’enfant.

Toutes les personnes qui gravitent autour de lui devront adapter leurs actes et recul. Que ce soit une assistante maternelle, une crèche ou même les propres parents.

Myriam nous donne un exemple pour illustrer ses propos : Imaginez un enfant adopté qui vient d’un autre pays avec un autre environnement et une autre alimentation. Même tout petit, ce changement d’environnement et de famille pourront engendrer des troubles. Cela peut être un surplus de sommeil, des pleurs soutenus, ou encore une alimentation moins régulière ou un refus de s’alimenter.

Cette fois prenons l’exemple d’un enfant qui fait face à la séparation de ses parents, quel que soit son âge. Il pourra vivre un manque d’un des 2 parents ou bien être témoin de tensions. Tous ces bouleversements sont noter par la structure qui l’accueillera.

En effet, le bébé passera plus de temps avec eux qu’avec ses parents et prendra donc pour référence les réactions et comportements des adultes autour de lui dans un environnement plus sain.

[ A lire : Podcast expert : Bébé et l’angoisse de la séparation ]

Quels sont les signes d’alertes à prendre en compte chez un enfant en transition ?

Lorsque l’on parle de transition ou de bouleversements, on emploie le mot “rupture” pour définir les cassures et les changements radicaux que les enfants vivent.

Il se peut qu’un enfant dans une situation de changement ait besoin d’une proximité physique avec l’adulte et ressente une angoisse de la séparation. On observe là un sentiment s’insécurité dû à une incompréhension de ce qu’il est en train de se passer.

Il est très important de mettre des mots et d’expliquer distinctement à l’enfant la situation et les changements qu’elle engendre.

Comment répondre aux questions de l’enfant ?

Myriam précise que le professionnel de la petite enfance et la famille doivent être en « partenariat » pour réussir à répondre au mieux aux questions de l’enfant. Le professionnel doit inclure les parents dans le développement de l’enfant en expliquant ce qu’il s’est passé dans la journée par exemple.

La communication entre les adultes est primordiale pour comprendre ce que l’enfant sait et ce que l’on doit répondre, d’où l’importance de s’intéresser à la famille en amont.

Dans le cas où les parents sont aussi en détresse, ils n’ont parfois pas été capables de communiquer comme il faut avec l’enfant. Il est alors possible de les renvoyer vers des spécialistes qui sauront les aider (éducateurs spécialisés, psychologues…).

N’hésitez pas à échanger avec d’autres parents, avec des professionnels si vous avez des questionnements, l’échange est enrichissant !


Vous avez apprécié ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud ou notre chaine Youtube

gazouyi

Podcast réalisé en collaboration avec Gazouyi

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires