Podcast Parents : “Nous sommes une famille zéro déchet”

Il y a quelques années, le mari de Carole, notre maman interviewée dans ce podcast, a subi plusieurs mois sans salaire suite à la faillite de l’entreprise pour laquelle il travaillait… Cette malheureuse expérience a pourtant été le début d’une nouvelle aventure inattendue. En effet, à partir de là, les revenus du foyer ont été amoindris. Carole, son mari et ses 4 enfants sont alors obligés de faire beaucoup plus attention à leurs dépenses. Face à ce changement de situation, ils ont du remettre en question leurs habitudes de consommation et se sont intéressés au mode de vie du zéro déchet. Quelles petites actions peut-on mettre en place pour introduire peu à peu le zéro déchet ? Est-ce facile de l’intégrer au sein d’un foyer de plusieurs personnes ?

Carole vous raconte son aventure de famille zéro déchet, un sujet d’actualité !

Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Le zéro déchet consiste à réduire la quantité des déchets que l’on produit de manière individuelle ou collective.

Comment on fait ? Eh bien voici les grands “préceptes” du mode de vie d’une famille zéro déchet :

  • On refuse ce dont on n’a pas besoin
  • On réduit ce dont on a besoin
  • On remplace tout produit jetable par un équivalent réutilisable et on favorise l’achat d’occasion ou de seconde main.
  • On recycle ce qu’on ne peut pas refuser, réduire ou réutiliser.
  • Pour ce qui est des détritus organiques, on investit si possible dans un compost !

Comment faire ?

Si vous avez écouté le podcast de Carole, vous avez sûrement retenu que pour devenir une famille zéro déchet, tout un cheminement se crée : Il faut commencer par se poser des questions sur son mode de consommation. Il y’a évidemment la raison écologique mais pour bon nombre de foyers, il ne s’agit pas forcément du point de départ de la réflexion. A-t-on besoin de consommer autant, d’un point de vue économique ? En tout cas, c’est la première question que s’est posée Carole lors de la perte de revenus de son mari. Tout ce qui est non nécessaire a été revu à la baisse, surtout au niveau de l’alimentation.

La question écologique peut survenir après, tout dépend des personnes ! Et notamment, sur la quantité de déchets produits. Essayez de votre côté et commencez par regarder vos emballages dans la poubelle à recycler. Vous vous rendrez compte que bon nombre de ses emballages ne sont pas vraiment nécessaire. De plus, même le recyclage n’est pas la solution optimale car la plupart de nos déchets ne sont pas revalorisés mais juste envoyés dans d’autres endroits qui sont des poubelles à ciel ouvert (reportage : La face cachée du recyclage). Il faut aussi se poser la question de l‘énergie qui a été nécessaire pour créer tous ses emballages ainsi que l’éthique qui se trouve derrière cette fabrication : Qui l’a fabriquée ? Dans quelles conditions ? Bref finalement, le zéro déchet, cela équivaut également à s’inscrire dans une démarche qui se veut plus transparente.

Pour limiter ses déchets, le mieux est d’acheter local et de saison, en évitant les emballages grâce à des bocaux ou des sacs en tissus réutilisables et acheter en vrac tout ce qui est pâtes, riz, légumineuses. Carole, par exemple, demande à sa boulangerie de mettre ses petits gâteaux dans des boîtes qu’elle amène elle-même, ou bien demande à son poissonnier de mettre ses achats dans des bocaux.

Comment faire face aux difficultés de ce mode de consommation ?

Tendre vers le zéro déchet est à la portée de chaque foyer mais ce n’est pas facile de changer du jour au lendemain ! L’essentiel est d’en avoir envie et de faire ce qui est possible à son échelle selon la théorie du colibri. Vous verrez peut-être sur les réseaux sociaux de familles qui arrivent à produire 1L de déchet à l’année… Cela est un trop gros challenge pour la plupart des gens ! Si cela est trop compliqué, mieux vaut commencer par des petites actions. Changer radicalement serait contre-productif, avec le risque de revenir en arrière.

Il est parfois possible de faire face à des difficultés : Par exemple, celle de se confronter à l’incompréhension des commerçants lorsqu’on leur demande de mettre leurs produits dans des emballages adaptés au mode de vie zéro déchet. Dans ces cas là, il ne faut pas hésiter à expliquer la démarche. Et si ils ne comprennent toujours, pourquoi pas essayer avec un autre qui sera plus en accord avec vos valeurs ? Il est aussi plus facile de privilégier les petits commerces. Cela recrée le lien et permet de faire vivre des personnes qui mettent en avant leurs produits, leur expertise. Heureusement, de plus en plus de monde prend conscience de la nécessité de tendre vers ce mode de vie. On notera en effet que certaines grandes surfaces acceptent désormais les sacs en tissus, les bocaux, et mettent à disposition du vrac !

L’autre difficulté, ce sont les produits à faire à la maison : Certains produits sont difficiles à réaliser, surtout lorsqu’on a une vie de famille déjà bien remplie ! Carole le dit, elle ne peut passer l’intégralité de son temps à tout fabriquer. Il faut couper court à cette injonction : De plus en plus de marques proposent des alternatives zéro déchet. Il suffit de bien se renseigner sur la fabrication, les ingrédients et matériaux utilisés. Le plus facile reste d’utiliser les produits dans leur forme brute, comme le savon de Marseille pour la lessive par exemple, à condition de choisir le vrai (cf. le podcast ci-dessus : Carole vous met en garde sur les faux Savons de Marseille qui obstruent les machines à laver car ils contiennent trop de glycérine !).

Finalement, être une famille zéro déchet c’est…

Tester, expérimenter, faire des erreurs et re-tester, apprendre de nouvelles choses, déconstruire ses habitudes pour apprendre des valeurs plus saines et pratiques.

Vous avez apprécié ce podcast ? N’hésitez pas à découvrir tous nos autres sujets de Podcasts Parent ou bien de Podcasts Expert sur notre page Soundcloud.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires