Comment se forme le goût ?

Les bonnes habitudes alimentaires s’apprennent dès le plus jeune âge ! Il faut savoir que le goût se forme aussi selon plusieurs ingrédients : La culture, la génétique, les aliments cuisinés par maman, la texture, l’odeur… Une recette parfois complexe ! Il faut savoir les prendre en compte pour trouver l’équilibre alimentaire de bébé.

Le travail de nos papilles, c’est d’apprécier (ou pas !) les aliments que l’on mange, en envoyant un signal à notre cerveau. C’est ainsi que l’on peut avoir du plaisirs à manger certains aliments et du dégoût pour d’autres.

Quand il s’agit de bébé : ses papilles s’adaptent à ses besoins. C’est pour cela qu’il est attiré par les aliments sucrés, comme l’est le lait maternel. Il a déjà des préférences gustatives ! D’ailleurs, l’organe du goût se constitue même avant sa naissance, durant la vie intra-utérine (entre la septième et la quinzième semaine). De plus, bébé sait mieux que nous adapter les quantités à ses besoins : il ne commence à manger que lorsqu’il a faim et s’arrête quand il atteint la satiété.

Comment aider bébé à développer son goût ?

Si le goût se développe alors que bébé est encore au chaud dans votre ventre, vous pouvez d’ores et déjà le guider ! Dès le quatrième mois de grossesse, bébé est déjà capable d’identifier 4 grandes saveurs : le sucré, le salé, l’amer et l’acide. Vers la fin de votre grossesse, vous pouvez éveiller ses sens en mangeant des légumes variés et des fruits. Bébé sera initié à ces saveurs grâce au liquide amniotique.
Ensuite, lors de la diversification alimentaire, il faudra apprendre à votre enfant à aimer les légumes et les saveurs un peu plus amères. Pour que l’apprentissage soit efficace, il doit tenir compte d’un élément essentiel : la familiarisation avec les aliments. La néophobie, c’est la réticence à manger un aliment qu’il ne connait pas. C’est à partir de 4 ans que le phénomène s’intensifie. C’est pour cette raison qu’une consommation répétée et régulière aidera votre enfant à connaitre les aliments et à développer son plaisir gustatif !

Des gestes simples peuvent vous aider : tout d’abord, veillez à ne pas forcer l’enfant. Il n’en gardera qu’un mauvais souvenir et sera d’autant plus réticent. Lorsqu’il est un peu plus grand, vous pouvez lui proposer de venir avec vous au marché, pour choisir les légumes. Vous pouvez aussi lui montrer la préparation de vos recettes. Il est aussi conseillé de nommer les aliments, et de demander à l’enfant d’exprimer ses goûts.

L’apprentissage du goût est une grande aventure pour bébé ! Soyez bienveillant à son égard, et veillez à instaurer un climat de confiance et de douceur pour s’assurer d’un bon équilibre alimentaire.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser