L’accouchement : ma rencontre avec bébé

Dernière ligne droite avant la rencontre avec bébé

Cette semaine a eu lieu mon monitoring de fin de grossesse et bébé va très bien ! Son petit cœur bat parfaitement et bébé bouge bien dans mon ventre
Durant l’examen, ma sage-femme m’a annoncé un col ouvert à 1 cm. Cela signifie que bébé ne va pas tarder à pointer le bout de son nez.

Les petits conseils de ma sage-femme

Je bois 5 à 6 tasses de tisane de feuilles de framboisier afin que mon col soit le plus favorable possible le jour J.
Je fais également des exercices sur mon ballon de yoga pour que mon “faux travail favorise le vrai”.

En attendant, il ne me reste plus beaucoup de temps à patienter avant la rencontre avec bébé.

Des douleurs et du courage

J’ai pris 16 kilogrammes durant ma grossesse. C’est une prise de poids située dans la moyenne mais cette surcharge commence à être pesante pour mon dos.

[A lire aussi : Astuces pour ne pas prendre (trop) de poids pendant sa grossesse]

Les nuits sont courtes et rudes. A chaque fois que je me tourne, je ressens de grosses douleurs au dos, mais je garde de la force et du courage. Je ne me plains jamais parce que je porte la vie.

Un vendredi mouvementé

Nous avons connu une petite frayeur ce vendredi. Il me semblait avoir perdu de l’eau. Mais la quantité minime (à la dimension d’une pièce de 2€) ne m’inquiétait pas. Au fil de la journée, il n’y a pas eu d’autres pertes. Je me suis donc dit qu’il s’agissait une fausse alerte. Je suis allée faire des courses même si je n’avais pas de besoins particuliers. J’avais juste envie de sortir.
Ce jour là, plusieurs envies irrépressibles ont surgi subitement. Je voulais une dernière journée parfaite avec mon mari.

C’est le jour J : direction la maternité !

Fissuration de la poche des eaux en pleine nuit

2h30 du matin, je me suis réveillée avec une sensation étrange. 30 secondes plus tard, je sens que quelque chose coule 2 fois. Je ne panique pas et me lève direction les toilettes pour m’examiner.
C’est bien ce que je pensais, la poche des eaux s’est fissuré. Je réveille mon mari tout en douceur pour le prévenir.

Les valises étaient prêtes depuis 1 mois déjà alors on a chargé la voiture et direction la maternité.

L’avantage de perdre les eaux la nuit est de n’être gênée par personne sur la route. Le trajet a été donc rapide (20 minutes au lieu de 45 habituellement en cas de bouchons). Je sens les contractions s’intensifier et être de plus en plus régulières. Elles venaient toutes les 5 minutes. Arrivés aux urgences de la maternité, on me prend en charge très rapidement. Par précaution, on m’injecte des antibiotiques.
Ensuite, on me conduit en salle de pré-travail. Les contractions sont de plus en plus douloureuses.

Le moment ultime : l’accouchement

A 8h30 on m’examine et m’annonce que mon col est ouvert à 3 cm et que je peux passer en salle de travail.
Ils me proposent une péridurale. J’ai refusé sous conseil de ma sage-femme qui m’avait préconisé d’attendre une ouverture de col à 5/6 cm. Cela permet d’éviter une stagnation du col pouvant engendrer une césarienne.

Donc j’attend et je souffre en gardant tout de même la bonne humeur et du courage.
Accompagnée de mon mari qui me soutient énormément, je marche. Heureusement qu’il est là ! Il m’apaise et me fait rire. Nous avons marchés 2 heures pour accélérer le travail.
Il faut savoir que le travail ne s’arrête que lorsqu’une contraction survient.

A 10h30, je suis à 5 cm. J’accepte enfin la péridurale qu’on m’a posé 1 heure plus tard. Quel soulagement ! Les douleurs se sont envolées.
Mais je suis quand même fatiguée de cette nuit. Malgré tout je continue de travailler en position assise. Appuyée et soutenue par mon homme qui m’informe des contractions grâce au moniteur.

A 17h30, on m’annonce une dilatation complète. Il faudra bientôt pousser. Mais avant, je demande qu’on arrête la péridurale de façon à pouvoir ressentir les contractions sans douleurs.

Je suis prête et je sens que j’ai envie de pousser alors à 18h15, j’appelle la sage-femme qui m’installe et à 18h22, je pousse pour délivrer bébé de ces 16h30 de travail fatiguant et douloureux.

Bébé pointe le bout de son nez

A 18h26, Kylian est né. Quand j’ai entendu son premier cri, ce fut un véritable bonheur. Quand il a été posé sur moi, j’ai fondu en larmes tellement j’étais heureuse.
Il est magnifique du haut de ses 50 cm pour 3kg380. Pendant une heure, j’ai profité de notre premier peau à peau, notre premier câlin. C’est comme s’il n y avait plus rien autour de nous. Je n’avais même pas fais attention que la sage femme avait retiré le placenta, et fait 3 points de sutures..

Après 9 mois d’attente, de doutes, de craintes… Il est enfin là, et en parfaite santé !

Au tour de papa de le prendre dans ses bras pour sa première rencontre avec bébé. Ce fut 2 heures d’émotions intenses.

On nous conduit à notre chambre où nous pouvons jouir de notre bonheur d’être une famille et d’avoir créé ensemble un petit être baigné d’amour.

Mes remerciements

Je tiens à remercier Mme Séverine M. qui a su apaiser chacune de mes craintes tout au long de ma grossesse, pour son suivi au sommet du professionnalisme., pour tous ses conseils qui m’ont permis de vivre une grossesse et un accouchement sans stress et en toute sérénité.

Merci à mon mari Jordan.dvl qui m’a permis d’être épanouie et me sentir belle tout au long de ma grossesse. Il m’a soutenu, épaulé, rassuré avec amour et douceur, à chaque étape ! Grâce à lui, nous avons le plus merveilleux des cadeaux.

Merci à enjoyfamily qui suit mon aventure depuis le début afin de vous raconter mon histoire à travers ce journal.

Et merci à mes abonnés pour tous vos messages de soutien quotidien et votre amour. Ce fut pour moi un honneur de partager avec vous ces 39 semaines de ma vie.

Il est temps maintenant d’ouvrir un nouveau chapitre.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser