La place du père

Il y les nouveaux papas, les papas poules, les papas sévères. Et il y a lui (non, pas votre papa, celui de votre bébé !), qui aura attendu cet enfant avec vous, sans le sentir dans son ventre mais en lui faisant déjà une place dans son coeur.

Pendant la grossesse puis les premiers jours de bébé, comment laisser au papa la place qui lui revient ?

Il est fini, le temps où 1+1= la tête à toto. Maintenant, pour vous un papa+une maman = un joli bébé. Encore faut-il que dans cette équation, chacun arrive à prendre la place qui lui revient et trouve son équilibre au sein de la famille. Parce qu’on ne naît pas père, on le devient !

Pendant la grossesse

Tout commence pas le test de grossesse. Nous, la peut-être future maman, nous posons LA grande question : positif ou négatif ? Et on en oublie de se demander si l’on ne devrait pas le faire à deux ce fameux test et attendre les résultats, la main dans celle de notre amoureux, les yeux rivés sur l’hypothétique petite barre bleue.
Le papa serait peut-être ravi de partager cette découverte avec nous, plutôt que de l’apprendre en remarquant que la table est mise pour trois ou de trouver un joli dessin au rouge à lèvres sur votre ventre. D’ailleurs, lui avez vous seulement posé la question ?
Maintenant vous le savez, vous allez être maman, MA-MAN. Et cette pensée vous accompagne dans toutes vos actions. Vous pensez bébé, vous rêvez bébé, vous êtes enceinte quoi ! Et lorsque vous finissez pas l’oublier, les petits coups de pied du bébé (ou vos affreuses nausées…) finissent par vous le rappeler. Pendant ce temps là, le futur papa sait que sa femme attend un bébé. Il va être papa dans quelques mois. Et ? Et rien.
A moins que vous ne l’aidiez à vivre aussi cette grossesse, en lui offrant un livre pour futur papa (comme Devenir Père du Pr René Frydman), afin qu’il suive les différentes étapes. Et surtout, organisez-vous pour qu’il assiste à la première échographie (et au suivantes). C’est souvent en voyant ce déjà tout petit bébé que le papa réalise que la grossesse est bien réelle et qu’il verse une petite larme !

Lors de la naissance

Certes, les papas ne poussent pas lors de l’accouchement, mais ils souffrent aussi, de voir leur femme souffrir (et de leur servir – parfois – de souffre douleur !). Désormais, les papas sont bien accueillis en salle d’accouchement, à la tête de la maman pour la soutenir et pas forcément aux premières loges avec l’obstétriciens et la sage-femme.
Les papas ont même le droit à un premier tête à tête lors de la toilette du bébé, pendant que la maman finit de se faire ausculter. Les chanceux !

Pendant les premiers jours

Bébé est là (enfin !) et c’est maintenant que le papa va devoir se faire une petite place dans le duo maman-bébé qui a eu le temps de se mettre en route à la maternité. Chose rendue encore moins aisée si la maman allaite. Mais le papa pourra donner le bain, gazouiller avec bébé, le changer… si tant est qu’il en ait le temps. Parce que pendant qu’il travaille, papa ne pouponne pas ! .
Heureusement, le papa dispose au total d’un congé de 14 jours pour la naissance d’un enfant, dont 11 jours de congé paternité. Lequel doit débuter dans les 4 mois qui suivent la naissance de l’enfant. Ce qui est une bonne chose car plus tôt le père passera du temps avec son enfant, mieux il s’installera dans son nouveau rôle de papa.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser