Peut-on pratiquer une activité sportive durant la grossesse ?

Le sport pendant la grossesse

Le sport pendant la grossesse, une bonne idée ? Oui ! L’activité physique est bénéfique pour vous et quand vous êtes enceinte, elle l’est aussi pour le bébé ! Mais prudence, tous les sports ne sont pas praticables.

Avant d’entreprendre toute activité physique, demandez l’avis de votre médecin pour ne prendre aucun risque.
En effet, quand on est enceinte, le corps ne réagit plus de la même façon, le corps change. Il faut donc adapter ses habitudes et ses mouvements. Mais cela ne veut pas dire cesser toute activité.

Véritable source de bien-être physique et psychologique, le sport ne doit pas être mis de côté pendant la grossesse. Le sport et la bonne alimentation constitue deux sources de bien-être pendant la grossesse. Outre l’évacuation du stress, il favorise la circulation du sang, renforce la ceinture abdominale et peut vous aider à bien vivre cette période. Le sport prépare le corps de la femme enceinte à l’accouchement en stimulant son activité cardiaque et respiratoire. Enfin, l’activité sportive permet également de limiter la prise de poids excessive pendant la grossesse, et la future maman retrouve plus vite sa taille de guêpe après l’accouchement.

Trois séances de 30 min par semaine sont suffisantes pour garder la forme pendant votre grossesse. Tout aussi important que le sport, une bonne récupération après chaque séance doit être privilégiée.

1er trimestre de grossesse

Durant les 3 premiers mois de votre grossesse, tous les sports à l’exception de quelques-uns (voir les sports incompatibles avec la grossesse) sont autorisés. Du moins ceux que vous avez l’habitude de pratiquer, car il n’est pas recommandé de débuter une nouvelle activité physique durant cette période. Continuez vos activités favorites sans dépasser 30 à 40 min par séance à raison de 3 à 4 fois par semaine.

Pour vous assurer que vous pratiquez une activité d’une intensité modérée, vous devez être capable de parler pendant l’effort, c’est le signe d’une fréquence cardiaque pas trop élevée. Les compétitions sportives sont fortement déconseillées dès le début de la grossesse.

Sachez qui si certaines femmes se sentent boostées par la montée d’hormones, la majorité est très fatiguée et nauséeuse. Il ne faut pas se mettre de pression : vous avez le droit de limiter vos activités. Vous reprendrez des forces au 2ème et 3ème trimestre.

2ème et 3ème trimestre de grossesse

Les deux sports les plus conseillés à partir du 2ème trimestre de grossesse sont la natation et la marche.

La marche présente l’avantage d’être accessible à toutes. Il est déconseillé d’effectuer une randonnée de plusieurs heures. L’idéal est de pratiquer cette activité 30 à 40 min par jour pour en ressentir tous les bienfaits. Si la marche est modérée, elle ne présente aucun risque pour la mère et l’enfant. Si vous n’étiez pas une grande sportive avant de tomber enceinte, la marche est le sport idéal pour commencer.

La natation est également très bénéfique pour la future maman. Elle a des effets relaxants car quand on est porté par l’eau, les mouvements sont plus faciles et moins traumatisants pour les articulations. Certaines piscines proposent des cours de gym aquatique adaptés pour la femme enceinte, une activité douce et idéale pour vous et votre bébé. Privilégiez la nage sur le dos et la brasse à condition de nager la tête sous l’eau pour ne pas tirer sur le dos.

Le yoga est aussi une activité parfaite pour la femme enceinte. Pratiqué depuis des centaines d’années, le yoga permet de soigner beaucoup de maux touchant la femme pendant sa grossesse (jambes lourdes, mal de dos…) tout en lui procurant un bien-être intérieur. Des cours de yoga spécifiques pour les femmes enceintes existent. Ils aident la future maman à calmer certains troubles physiques engendrés par la grossesse et l’aide à évacuer le stress et les angoisses. Cette activité est basée sur la maîtrise de la respiration et la souplesse, et consiste à prendre de multiples postures qui vont permettre d’étirer et d’assouplir le corps en douceur.

Les sports incompatibles avec la grossesse

Certains sports sont fortement déconseillés car ils présentent un risque important de chutes (renforcé par votre ventre rond qui change le centre de gravité de votre corps) comme le ski, l’équitation ou le VTT. Les sports collectifs ou de combats sont prohibés durant toute la grossesse car ils peuvent vous exposer à des chocs violents sur l’abdomen. Enfin, certains sports plus ou moins “extrêmes” sont totalement bannis, comme la plongée-sous-marine, l’alpinisme ou le saut en parachute.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser