Comment rendre un enfant propre ?

Entre 2 et 3 ans, la question de la propreté de bébé se pose car il s’agit de la première rentrée à la maternelle et en principe un enfant rentrant à l’école doit être propre.

« Alors ça y est ? Il a fait sa rentrée en Maternelle ton petit ? »
« Non, il n’est pas propre. On a remis ça à décembre ». 

Vous venez de lire la retranscription du cauchemar que font bien des mamans et papas à quelques mois de la rentrée. Car désormais, il ne s’agit plus de rendre son enfant propre par automatisme, comme cela a été le cas pendant des années. Les professionnels de la petite enfance insistent sur l’importance d’attendre que l’enfant soit physiologiquement ET psychologiquement prêt. Concrètement, si votre enfant sait monter les marches d’un escalier tout seul, et les redescendre à l’envers. Il peut être propre. Mais en a t’il envie ?

L’acquisition de la propreté ne se fait pas au même rythme pour tous les enfants, ni même au sein d’une même fratrie. Elle n’augure en rien du développement futur de votre enfant.

enjoy family vous donne quelques conseils pour bien vivre cette étape primordiale.

Propreté de bébé : Est-il prêt ?

C’est votre enfant qui manifeste sa volonté d’être propre. Il est communément admis que pour être prêt à se contrôler, votre enfant doit avoir acquis la marche. En effet le cerveau et les muscles doivent avoir acquis un stade de maturité (neuromusculaire) tel que votre enfant sache contrôler les muscles de ses sphincters.

Quand enlever la couche de bébé ?

Pourquoi se passer de couche du jour au lendemain ? se demande votre enfant. La situation lui convient tout à fait à lui, alors pourquoi changer ? Profitez d’un événement même mineur pour lui proposer d’aller sur le pot : son copain de la crèche qui est propre, l’apparition de boutons sur les fesses qui respireront mieux sans couche, l’achat de jolis slips aux couleurs de son héros préféré… l’encourageront à faire des efforts.

Quel pot choisir pour mon enfant ?

N’achetez pas forcément un pot bariolé en forme d’animal ou plein de gadgets. A trop assimiler le pot à un jouet, il risque de finir par servir de baignoire aux Little Petshops ! En revanche, le pot peut faire partie de l’environnement de votre enfant. Laissez-le par exemple en évidence dans la salle de bains pour que votre enfant apprivoise l’objet avant d’en avoir réellement besoin.

Bébé et la propreté: comment se passent les débuts ?

Au début, votre enfant peut apprendre à faire fonctionner ses sphincters sous la douche. S’il y a des accidents dans l’eau du bain, soyez attentif à ne pas vous fâcher. Il ne faut pas qu’il fasse un lien entre l‘acquisition de la propreté et votre humeur.
Beaucoup d’enfants ne voulant plus être considérés comme des bébés, sautent le pas. Même s’il y a des accidents, il ne faut pas entraver leur décision de devenir propre.
Certains commencent par vous prévenir « après » avoir rempli leur couche. C’est aussi un très bon début : votre enfant a compris le rapport entre le relâchement du sphincter et le remplissage de la couche.

Comment encourager mon enfant à devenir propre ?

Le plus important est de respecter son rythme. Ne le forcez pas, vous pourrez lui proposer de réessayer plus tard.
Restez à ses côtés, votre enfant ne doit pas avoir à se débrouiller tout seul, vous devez l’accompagner et lui expliquer que ces étapes sont normales.
Pensez également à anticiper ses envies, il est trop petit pour s’organiser tout seul : à cet âge, il vous prévient des fois à la dernière minute, voire à la dernière seconde. Posez-lui régulièrement des questions sur ses envies.

Si on avait su avant de devenir parents qu’on allait s’extasier sur des excréments… Pourtant c’est bien ce qu’attend un enfant. Il est conscient de l’importance que ses parents portent à sa propreté aussi :

  • Expliquez à votre enfant pourquoi il serait bien qu’il fasse ses besoins sur le pot, en positivant l’action.
  • Proposez lui d’aller sur le pot régulièrement, au lever puis toutes les deux heures environ.
  • Faites de ce moment un moment agréable. Laissez-le lire des livres, chanter. Restez à côté de lui si il le souhaite. Laissez-le seul si il préfère.
  • Félicitez-le lorsqu’il a fini. Si il a laissé le pot propre, restez optimiste. Mais surtout, ne le laissez pas trop longtemps sur le pot, cela pourrait se montrer décourageant pour votre enfant.
  • Si il demande, c’est que vous êtes prêt du but. Félicitez-le même si il demande trop tard et dédramatisez la fuite. Idem à l’école, prévoyez juste un change dans un petit sac !

Certains professionnels recommandent d’utiliser un système de gommette pour aider l’enfant à visualiser ses progrès. Cela peut être une bonne idée si cela amuse votre enfant et accélérer le processus si il se prend au jeu.

L’enfant et la propreté : et la nuit ?

La propreté de jour et de nuit ne coïncide pas forcément (Parfois bébé fait pipi au lit). Il va vous falloir (encore) faire preuve de patience. Mais dites-vous que se lever la nuit pour changer une couche ou se lever pour emmener le petit aux toilettes, c’est toujours se lever la nuit !

Si bébé continue de tourner autour du pot, armez vous de patience… Il ne faut pas vous mettre ou lui mettre la pression.

En combien de temps peut durer l’acquisition de la propreté chez bébé ?

Il n’y pas de règles : l’acquisition de la propreté peut durer de quelques jours à quelques mois. Il se peut que votre enfant ne soit pas encore tout à fait propre avant d’entrer à l’école : pas de panique, au contact de ses camarades, l’apprentissage peut s’accélérer et se faire en quelque jours. Aux alentours de 3 ans, votre enfant devrait avoir acquis la propreté. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander conseil à un pédiatre ou à un médecin.

Rédaction : Equipe enjoy family – Organisateur du salon Baby et spécialiste de la parentalité et de la petite enfance (0-3 ans) auprès du grand public et des professionnels

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires