Quelles protéines pour bébé ?

Depuis la naissance, et jusqu’à l’âge adulte, les protéines font partie de notre alimentation. Dès sa première semaine, bébé trouvera la quantité protéique dont il a besoin dans le lait maternel ou dans le lait infantile.

Alimentation de bébé : Pourquoi diversifier les protéines ?

Lorsque l’on démarre la diversification alimentaire, il s’agit plus d’une introduction de goûts nouveaux que de l’importance d’amener de nouvelles sources d’aliments protéiques!

En effet le lait infantile peut nourrir bébé jusqu’à 6 mois et plus et lui apporte tout ce dont il a besoin.

Une question de goûts et de nutriments

Mais très vite bébé va apprécier la texture de la viande, du poisson et le fondant de l’oeuf! On pourra alors augmenter les doses pour remplacer le lait peu par peu.

Jusqu’à 12 mois, on considère que la quantité suffisante est de une à quatre cuillères à café de protéines animales: Viande, poisson, ou fromage.

Pour le jaune d’oeuf, ce sera un demi-jaune jusqu’à 9 mois puis un jaune d’oeuf entier.

[A lire aussi : Bien réussir la transition entre l’allaitement et le lait infantile]

Pourquoi préciser des protéines animales ?

Parce que le monde végétal regorge de protéines dont bébé peut profiter! Dès l’âge de 8 mois, on peut occasionnellement remplacer la protéine animale par une protéine végétale!

Quelles protéines végétales pour bébé ?

On peut commencer par des légumineuses très douces comme une purée de lentilles corail ou un houmous de pois-chiche qui sont très faciles à mixer et font de savoureuses purées riches et onctueuses!

Combien de fois par semaine ?

On pourra proposer alternativement des protéines végétales 2 à 4 fois par semaine à bébé compte-tenu que le second apport de la journée serait animal.

Concrètement, comment les répartir sur une semaine ?

infographie protéines pour bébé

Puis-je me limiter à une alimentation strictement végétale pour bébé ?

Non, ce n’est pas conseillé du tout. En effet, même si les légumineuses contiennent bon nombre d’acides aminés essentiels, il ne sont pas tous présents et à long terme, bébé pourrait développer des carences.

Toutes les cuissons sont-elles permises ?

On privilégiera des cuissons douces ou au four pour la viande et le poisson. Pour les oeufs, on choisira de les présenter coque ou pochés. Enfin, les légumineuses seront bien plus digestes si elles sont trempées au préalable avec du bicarbonate de soude et cuites avec l’algue Kombu!

Et pour l’assaisonnement ?

Laissez-vous tenter par le grand choix d’épices et d’herbes que votre producteur propose! Bébé trouvera son énergie dans les protéines et dans ses premières découvertes gustatives!

Article rédigé en collaboration avec Elodie Dray de Sterna Nutrition, spécialiste de l’Expertise Responsable, Nutritionnelle et Alimentaire

logo sterna nutrition

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires