SA 36 : Biberon ou allaitement ?

Cette semaine a lieu mon troisième cours de préparation à l’accouchement et sur l’allaitement.

Nourrir bébé au biberon ou au sein ? Cela reste un choix personnel que personne ne doit prendre à votre place.

Biberon ou allaitement : que choisir ?

Mon choix s’est porté vers l’allaitement maternel pour plusieurs raisons.

C’est naturel

Le lait maternel, comme son nom l’indique est fait par la mère pour son enfant. C’est tout naturel.

Le colostrum est produit durant les 3 premiers jours de vie de bébé. Il est riche en protéines, acides aminés et immunoglobulines précieuses contre les infections.  Il contient des éléments qui empêchent les bactéries et les virus de se développer chez bébé.

Le lait maternel diminue l’incidence et la gravité des infections digestives, ORL et respiratoire.  Donné pendant plus de 6 mois, il réduit les risques d’allergies. Une bonne nouvelle, non?

Un lien entre bébé et maman

Donner le sein est également une expérience émotionnelle unique entre maman et son bébé. C’est un contact unique et irremplaçable. Le lien se renforce grâce au toucher, l’ouîe et l’odorat.

Allaiter : difficile ?

Même s’il est vrai que l’allaitement peut être difficile, contraignant ou même douloureux, je tiens énormément à essayer. Le cours de préparation m’a appris énormément de choses autant sur les avantages que les inconvénients.

Pour tous ceux qui se posent cette question : oui l’allaitement peut provoquer des crevasses, des engorgements… qui peuvent être douloureux. Mais on peut les éviter en utilisant les bons gestes et en faisant de bons soins quotidiens.

Donner le sein peut également être contraignant. C’est pourquoi il est essentiel d’être bien organisé en tant que maman ! Surtout lors des sorties et à la reprise du travail (tirer son lait, garder sa pudeur., etc.)

Il faut bien se renseigner à ce sujet. Faites attention à votre alimentation et faites preuve de courage et de détermination.

[A lire aussi :  se préparer à l’allaitement]

Le biberon : ma deuxième option

Si je n’arrive pas à allaiter,  je ne serais pas contre le lait infantile.

 

Je vous invite à lire mes notes que j’ai prise lors de mes cours de préparation à l’allaitement. 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires