L’hiver arrive !

par Valérie FRAYSSE, diététicienne

Voici les premières gelées, la pluie et les rhumes. L’hiver montre le bout de son nez et il est nécessaire de prévoir une bonne alimentation pour lutter contre les petits maux saisonniers. Les fruits et les légumes, encore eux, apportent de quoi aider notre corps à mieux se défendre contre les agressions des virus de l’hiver.

Misons d’abord sur la vitamine C

Elle permet de booster les défenses immunitaires. Comme c’est une vitamine détruite facilement par la chaleur, mieux vaut consommer les aliments crus. Les enfants peuvent consommer des fruits crus assez tôt lors de la diversification alimentaire (vers 8 mois)  mais sous une forme qui leur convienne : râpés très finement (pomme), écrasés (banane, poire bien mûre) ou sous forme de jus (clémentine,orange, carottes).
Lorsque ces aliments doivent être cuits, utilisez des techniques de cuisson qui ne détruisent pas trop les vitamines:
-cuisson à la vapeur douce,
-cuisson à l’eau : veillez à ne pas recouvrir les légumes d’eau ; il faut d’abord faire bouillir un fond d’eau, ajouter les légumes et couvrir pour une cuisson mixte : à l’eau et à la vapeur.
On peut aussi récupérer l’eau de cuisson, riche en sel minéraux et quelques vitamines.

Le fer aide aussi à lutter contre la fatigue et l’anémie

Il se trouve dans les viandes rouges (viandes maigres à partir de la diversification), dans certains légumes secs (lentilles à partir de 18 mois), dans certains crustacés comme les moules (pas avant 18 mois). Les laits pour nourrissons et lait de croissance (à partir de 1 an) sont enrichis en fer.

La vitamine D pour la croissance peut être fabriquée par le corps grâce aux rayons du soleil mais en hiver le soleil se fait rare et une carence peut provoquer une fatigue et limiter l’absorption de minéraux essentiels (calcium et magnésium en particulier). On la trouve dans les poissons, les fromages et le lait. Les laits pour enfant sont enrichis (lait 1er et 2ème âge, lait de croissance). Certains pédiatres vous conseilleront aussi une supplémentation pour les enfants présentant plus de risque de carence. Pour les adultes aussi, cette vitamine est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. N’oubliez pas les poissons (flétan, saumon, maquereau, thon …)

Bientôt Noël !

Noël est l’occasion de faire plaisir aux palais … L’occasion aussi de beaucoup d’excès alimentaires. Les repas festifs de fin d’année sont des moments où l’on a envie de se faire plaisir et de consommer des aliments moins habituels : foie gras, saumon fumé, huîtres (tout cela pas avant 3 ans), bûche, chocolat (pas avant 18 mois) : tout un programme ! Une petite inquiétude peut surgir malgré tout quand il s’agit de gérer cette avalanche de bonnes choses car une consommation excessive en peu de temps fatigue le foie et affaiblit l’organisme.
Pour éviter cette surconsommation, pourquoi ne pas privilégier la qualité à la quantité et ainsi garder un plaisir raisonnable.
Les fêtes seront le moment d’éveiller les papilles, de faire découvrir de nouvelles saveurs.
Inutile de se gaver pour apprécier chaque mets. C’est ainsi que les enfants deviendront gourmets et pas seulement gourmands !
Un peu de chocolat chaque jour, de préférence en fin de repas, permettront à tous de continuer à se faire plaisir bien après les fêtes. Chocolat blanc, noir, au lait … À vos papilles !

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser