3 points à savoir pour réussir la diversification alimentaire de son bébé

Votre bébé grandit vite et son alimentation va progressivement évoluer pour s’adapter à son développement . La diversification alimentaire va débuter. On se pose toujours plein de questions pour faire au mieux et c’est tout à fait normal ! Voici 3 petits conseils pour réussir au mieux cette étape majeure du développement de bébé.

Réussir la diversification alimentaire : Savoir ce dont bébé a besoin

Jusqu’à l’âge de ses 3 ans au moins, les besoins nutritionnels de bébé sont très spécifiques. De nombreuses fonctions comme le système digestif, le système immunitaire etc… sont encore immature, c’est pourquoi votre bébé ne peut manger la même chose qu’un adulte ! Bébé est en pleine croissance. Sa taille va doubler en trois ans et son poids quadrupler, c’est un lutin aux besoins de géant. Afin que sa croissance soit la plus harmonieuse possible il est important de lui proposer une alimentation adaptée à la fois à sa physiologie et à ses aptitudes. Les bases de la diversification alimentaire sont donc à savoir pour bien débuter !

Eveiller le goût de son bébé

La diversification alimentaire de bébé permet d’apporter à l’organisme des nutriments, vitamines, minéraux de l’eau etc… mais c’est aussi participer à son éveil aux aliments. Il a été montré scientifiquement que les bébés qui avaient l’habitude d’avoir dans l’assiette plein de saveurs et qui avaient goûté plein de choses avaient par la suite moins de refus alimentaires. La réussite de la diversification alimentaire est donc aussi basée sur l’éveil du goût de son bébé pour son futur. N’hésitez pas à faire découvrir plein de saveurs à votre bébé et pensez toujours que même si ça vous parait fade c’est une nouvelle expérience pour les papilles de votre bébé.

Calme à la table de bébé

Les premières expériences sont toujours très marquantes et le côté émotionnel très important. Instaurer de la zénitude à la table permettra à bébé de mieux apprécier ce moment et d’être par la suite plus enclin à venir manger. Ne stressez pas si votre bébé ne finit pas son assiette, comme nous il y aura des jours où il aura moins faim. Gardez en tête que jusqu’à l’âge d’un an, le lait apporte une grande partie des besoins énergétiques, donc si votre bébé a bien son apport lactique lors du repas, ne stressez pas s’il ne termine pas les brocolis.

A retenir pour bien réussir la diversification alimentaire

Connaître les besoins de votre bébé est la base de la réussite de la diversification alimentaire mais d’autres points sont également importants comme son éveil au goût et tout le cadre et l’environnement au moment du repas.

Pour savoir comment débuter la diversification alimentaire de votre bébé : Rendez-vous sur le site Cubes & Petits Pois


logo cubes et petits pois

Article rédigé par Christine Zalejski, docteur en biologie spécialisée en nutrition infantile, consultante et formatrice en alimentation pour bébé, auteure et fondatrice du site Cubes et Petits pois.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires