Le muguet buccal, pas qu’en mai !

Par le Dr Séverine FONMARTY-CASSAGNE, Pédiatre

Quand on vous parle de muguet, vous voyez cette jolie fleur tout blanche qui sent le printemps ! Mais dans la bouche de bébé, c’est tout de même différent…

Qu’est-ce que le muguet buccal ?

Le muguet buccal est une infection bégnine de la bouche causée par un champignon microscopique : le Candida albicans. Cette levure est naturellement présente dans le corps de l’homme, mais le système immunitaire des bébés n’est pas encore assez mature pour éviter sa prolifération. Il est très fréquent chez le jeune enfant, transmis au nouveau-né par sa mère à la naissance ou favorisé par la prise d’antibiotiques. Des taches blanches apparaissent sur les muqueuses de la joue, sur le palais et ou sur la langue. Pour vérifier qu’il s’agisse de cette infection, vous pouvez prendre un coton tigre et frotter les zones : si les tâches s’enlèvent difficilement, il s’agit de muguet buccal (à ne pas confondre avec des dépôts de lait qui s’enlèvent rapidement).

Cela peut gêner bébé pour s’alimenter, voire contaminer son tube digestif en provoquant des diarrhées ou des vomissements. Il peut aussi entrainer un érythème fessier.

Comment soulager le muguet buccal ?

Bien que l’infection soit bégnine, il faut la traiter rapidement dès l’apparition des symptômes. Il faut consulter votre médecin pour trouver un traitement adapté à bébé. Le plus souvent, des soins locaux permettront de soulager le muguet, principalement avec des lavages à l’eau bicarbonatée ou à l’eau de Vichy. Appliquez l’eau à l’aide compresses à l’intérieur de la bouche, et complétez le traitement par un gel antimycosique.

Le muguet buccal de bébé et l’allaitement

Si bébé est nourri au sein il est possible qu’il transmette l’infection à sa maman, qui peut contracter un candidose du mamelon. On peut poursuivre l’allaitement, mais il faut prendre quelques précautions notamment au niveau des mamelons : appliquez également de l’eau bicarbonatée et un gel antimycosique.

Comment éviter les récidives ?

Une fois que vous avez guérit votre petit bout, il faut éviter tout nouveau contact avec le champignon. Pour cela, nous vous conseillons de stériliser ses tétines et ses biberons ou de les remplacer, de vous laver les mains soigneusement avant tout contact, de nettoyer ses jouets et les objets qu’il a porté à la bouche. Pour les désinfecter, vous pouvez les porter à ébullition.

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser