Les cycles de sommeil de bébé : Bonne nuit les petits !

Par M. Sébastien COLSON, Puériculteur et Président de l’ANPDE

Le rythme de vie du nouveau-né est basé sur le sommeil de bébé, entrecoupé par de courtes phases d’éveil pendant lesquelles la relation avec ses parents sera son activité principale au travers du repas et des soins d’hygiène.

Les cycles de sommeil et d’éveil de bébé

Son temps de sommeil est de 18 à 20 h par jour et se déroule en cycles alternant deux phases : le sommeil calme, d’une durée de 20 minutes, et le sommeil agité, beaucoup moins stable, d’une durée moyenne de 25 minutes par cycle, mais qui peut s’étendre de 10 à 45 minutes.
En grandissant, les cycles de sommeil vont s’allonger :

  • à la naissance, les cycles de sommeil de bébé sont de 50 minutes,
  • ils sont 7 minutes de 2 mois à 3 ans,
  • puis de 90 à 120 minutes à partir de 3 ans, se rapprochant très fortement de ceux de l’adulte.

Le rythme de vie évolue aussi..

En même temps, les rythmes de vie vont s’organiser autour de temps d’éveil plus longs. Le sommeil diurne va progressivement diminuer entre 6 mois et 6 ans. Il va passer de 3 à 4 siestes journalières vers 6 mois à 2 vers 12 mois, puis à une seule vers 18 mois. À ce moment la sieste du matin disparaît, tandis que celle de l’après-midi s’allonge un peu. En terme de quantité de sommeil, les besoins de l’enfant vont diminuer lentement : environ 15 heures à 6 mois, 13 à 14 heures vers2 ans et 12 heures entre 3 et 5 ans.
Le sommeil est un temps indispensable dans la vie de l’enfant. Sur le plan physique, c’est au cours du sommeil qu’il fabrique l’hormone de croissance et qu’il récupère de ses activités. Sur le plan psychique, il poursuit sa construction neuronale, intègre les apprentissages de la journée, met en ordre sa mémoire et gère ses émotions.

Dans quel position dort bébé ?

Bébé doit être bien couché sur le dos

Tous les spécialistes de la santé de l’enfant s’accordent à dire que le nouveau-né doit être couché sur le dos durant ses temps de sommeil au moins pendant la première année de vie. Il s’agit de la position la plus sûre. Elle sera maintenue jusqu’à ce que l’enfant trouve sa position naturelle quand il sera plus grand et qu’il se tournera seul. Pendant les trois premiers mois, bébé s’endormira spontanément peu de temps après son repas et ne se réveillera que pour le repas suivant. Il n’est pas souhaitable de le solliciter au cours d’un cycle de sommeil. Vous détecterez très vite les phases dites intermédiaires pendant lesquelles votre bébé peut se réveiller sans inconfort. Il devient alors sensible aux bruits de son environnement. De plus, l’équipement que vous choisissez pour la chambre de bébé est important.

Préparez l’enfant à bien s’endormir

L’endormissement est un moment important qui prépare l’enfant à un sommeil calme et réparateur. Quelques astuces pour endormir bébé peuvent vous être utiles. Vous repérerez son arrivée par les nombreux signes de fatigue que l’enfant montre (bâillements, frottements des yeux, nez qui pique…) mais il peut arriver que, chez un enfant anxieux, le signe principal soit davantage une forme de surexcitation.
Accompagnez alors votre enfant dans son coucher, sans précipitation, avec un câlin, une chanson. Ces rituels peuvent être importants pour que bébé s’endorme dans des conditions sécurisantes. Installez-le confortablement, pour qu’il n’ait ni trop froid, ni trop chaud. La température de la pièce doit osciller entre 19 et 20°C. Ses objets préférés sont près de lui et le calme l’entoure. Avant l’âge de 12-18 mois, il est préférable de l’installer dans une turbulette ou gigoteuse pour qu’il dorme en toute sécurité, ensuite viendra le temps du drap et de la couverture ou de la couette, mais surtout il faut bannir les oreillers du lit du très jeune enfant. Vous tiendrez compte sans excès de ses goûts en matière de lumière ou de musique douce. En grandissant, il évoluera et l’équipement de la chambre changera aussi. Éviter l’endormissement-bras, l’endormissement-poussette, l’endormissement-biberon… Une fois bien installé et rassuré, laissez-le s’endormir seul.

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser