Le sommeil de bébé : nos astuces pour un coucher en toute sérénité

Le sommeil de bébé, grande préoccupation des parents ! Le sommeil est un apprentissage et nos réactions vont le guider. Quand il est 4h du matin, pas toujours facile de réfléchir. C’est pourquoi il est important d’adopter les bons gestes dès le début.

Du sommeil intra utérin au couffin

Dans le ventre de sa maman, bébé est bercé par ses mouvements et sa voix et dort principalement la journée. Lorsque vous êtes fatiguée et que vous voulez dormir, bébé est plus libre de ses mouvements et c’est le moment où il s’active ! Après sa naissance, bébé a besoin de beaucoup dormir. Son temps de sommeil peut s’allonger à 16h par jour, mais les cycles de sommeil d’un bébé sont bien plus courts que ceux d’un adulte !

Bébé pourra différencier le jour et la nuit autour de ses 2 mois, et va progressivement allonger ses phases de sommeil nocturnes jusqu’à 6, 9 puis 12 heures. Son temps de sieste diminue progressivement. Les phases de sommeil paradoxal (qui est plus léger et donc facilement interrompu) diminuent au profit d’un sommeil plus profond.

Un enfant sur quatre réveille encore ses parents la nuit entre 6 mois et un an, davantage en cas d’allaitement.
Si vous voulez aider votre bébé à faire ses nuits, il est indispensable de prendre des bonnes habitudes.

Pendant la journée, quand votre enfant est éveillé et en pleine forme il faut qu’il soit actif : jouez avec lui, parlez à votre enfant, gardez un maximum de lumière dans la maison, ne diminuez pas les sons du quotidien de son environnement (machine à laver, bruit de cuisson…). Si bébé s’endort pendant son repas, réveillez-le doucement, et parlez-lui pour les rendre ces moments plus vivants. La nuit en revanche et principalement juste avant de l’endormir, restez calmes et silencieux. Diminuez progressivement les lumières, et ne lui parlez pas trop. Bébé comprendra que la nuit, c’est le moment de faire dodo !

Il est important que bébé n’associe pas la nuit à un moment « d’abandon ». Pour cela, il faut le laisser s’endormir seul dès les premiers temps il s’y habituera plus vite. Vous pouvez mettre en place des habitudes de sommeil. A partir de 9 mois, un rituel est indispensable car bébé a conscience que vous le « laissez » et il a besoin d’être rassuré. Il faut prendre son temps pour que bébé comprenne.

Nos conseils pour aider bébé à s’endormir

Que votre enfant fasse ses nuits ou ne les fasse pas encore, le coucher est un moment tout particulier dans le quotidien de votre bébé. Un rituel doit être mis en place et respecté à chaque coucher. Bébé a besoin de repères pour se laisser aller dans les bras de Morphée…
enjoy family vous donne quelques astuces pour vous aider à endormir bébé !

Endormir bébé : imposer un temps calme

Bébé a pris son bain, vous avez pris le temps de le masser, de le dorloter, de le câliner. Il est en pyjama et a pris son dernier repas, c’est le moment d’imposer un temps calme, pas seulement pour lui mais également pour toute la famille. C’est la condition indispensable pour bien endormir bébé.
Le tout-petit n’a aucune envie de s’isoler si ses frères et sœurs sont en train de rire, de jouer bruyamment, si vous êtes en train de discuter, de manger, bref de vivre. Pour que bébé accepte de se laisser aller au sommeil, il faut que les conditions de nuit soient réunies : on se calme, on chuchote, on câline et on aborde le coucher.

Etre vigilant aux signes de fatigue

Le coucher de bébé est très minuté ! Si vous ratez les premiers signes de fatigue, vous risquez de mettre plus de temps que prévu pour endormir bébé. Quand bébé est fatigué et qu’il ne s’endort pas, il devient nerveux, grincheux, il lutte contre le sommeil, pleurniche… 20h est l’heure idéale pour coucher bébé.

Respecter son rythme

Bébé a un rythme de sommeil bien à lui (vous avez remarqué : c’est jamais le même que le vôtre !). Il ne faut pas le déranger dans ce rythme. Même si il bouge beaucoup, que ses petits yeux s’entre-ouvrent parfois, il est peut-être en phase d’endormissement. Il faut apprendre à observer son sommeil pour s’adapter au mieux, ne pas le déranger et agir que lorsque cela est nécessaire. Sachez aussi que le sommeil évolue au fil des mois, et que les différentes phases changent.

Un environnement propice pour bien dormir

La température idéale d’une chambre de bébé est de 18 à 20 degrés durant la nuit. Cela joue beaucoup dans la qualité de son sommeil ! Il faut le protéger du froid mais ne pas trop chauffer et trop le couvrir, sinon bébé va transpirer et ne pas se sentir à l’aise.
Si l’air de la pièce est trop sec, pensez à l’humidifier. Évitez de laisser entrer les animaux domestiques.  Le matelas doit être ferme et évitez les oreillers. Rappelez-vous que votre enfant doit rester couché sur le dos, parfois en position un peu relevée pour faciliter la digestion notamment s’il a des reflux gastro-oesophagiens. Vérifiez de ne laisser dans le lit ou à portée de l’enfant aucun objet type cordelette ou sac en plastique.

[A lire aussi : Quels équipements choisir pour un couchage de bébé optimal ?]

Adopter un rituel

Il faut que le rituel soit le plus confortable et rassurant pour lui, mais il ne doit pas non plus être trop long. C’est un moment précieux à partager et à imaginer selon vos envies.
Le rituel doit être toujours le même car bébé aime les rituels qui lui permettent de se sentir plus en confiance : se coucher dans un endroit familier, avec les mêmes objets, aux mêmes horaires, et se réveiller au même endroit. Plus vous le laissez « seul » pendant qu’il s’endort et pendant son sommeil, plus votre bébé s’habituera à la solitude et ne la craindra plus.

Si il pleure, est-ce que je dois me lever ?

Durant ses 3 premiers mois, il faut se lever car bébé est souvent affamé et réclame. On s’assure en même temps qu’il n’ait ni soif, ni chaud, ni froid. Utilisez des gestes doux et rassurants, même à 3 heures de matin, il doit avoir confiance en vous. Vous pouvez le changer, le nourrir et le rassurer pour le laisser se rendormir. Plus tard, vers 9-10 mois, bébé a pris conscience qu’il est seul.
C’est à vous de juger si vous devez vous lever ou non. Cela peut dépendre de votre bébé, s’il est angoissé, si vous avez vécu un accouchement difficile… Enfin sachez que les angoisses de sa maman peuvent perturber le sommeil de bébé. Il faut donc être la plus rassurante possible pour votre enfant.

[A lire aussi : Rêves de bébé, des sourires et des larmes]

Rédaction : Equipe enjoy family – Organisateur du salon Baby et spécialiste de la parentalité et de la petite enfance (0-3 ans) auprès du grand public et des professionnels

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser

Les plus populaires