Mon septième mois de grossesse

Durant le septième mois, on prépare la maison à l’arrivée de bébé !

Les examens médicaux

  • 5e examen prénatal obligatoire.
  • Analyse de sang si non immunisée à la toxoplasmose.
  • Vigilance portée sur le col et une menace potentielle d’accouchement prématuré.
  • Analyse d’urine.

Les formalités

La prime de naissance vous sera versée par la caisse d’Allocations familiales (sous conditions de ressources uniquement)

Le septième mois de grossesse pour la maman

Vous avez des légers gonflements progressifs ? Vous faites peut-être de la rétention d’eau. Soyez attentive au moindre changement physiologique : fièvre, infection urinaire ou vaginale, ganglions… et consultez sans tarder votre médecin si vous avez un doute.
Vous avez souvent envie d’uriner, mal au dos, et un peu d’anxiété. Votre sommeil est perturbé, vous avez des insomnies.

Le saviez-vous ?

C’est le moment des cours de préparation à la respiration !

Le développement et la croissance de bébé

Son système nerveux est développé, la peau devient plus lisse et le fœtus ouvre les yeux même si sa vision est encore limitée, ses paupières s’ouvrent, la rétine se forme et ses cils ont poussé. Le cerveau continue son développement afin d’assurer le fonctionnement des organes vitaux pour la naissance. Il avale beaucoup de liquide amniotique et découvre le goût à travers les aliments que vous mangez ! Ses organes sexuels se développent.

Le bébé est « viable », ce qui veut dire qu’il présente toutes les conditions nécessaires à la vie s’il nait maintenant.

Côté gynéco

Rebelote : prise de la tension, poids, écoute du cœur du bébé et… toucher vaginal.
C’est devenu presque une formalité à l’exception de celles qui redoutent les touchers vaginaux systématiques (non obligatoire), qui permettent de contrôler le col de l’utérus et de dépister un éventuel risque d’accouchement prématuré.

Préparation de la chambre

Autre grand moment de bonheur : la préparation de la chambre du bébé, ou de son coin si vous êtes dans un petit appartement. C’est le moment car vous ne vous sentez pas encore trop encombrée par votre gros ventre. Pour celles qui peuvent en bénéficier, une prime à la naissance d’un montant de 923,08 euros versée par la caisse d’Allocations familiales (sous conditions de ressources) tombe à point pour faire les premières emplettes. Que choisir ? Un berceau ? Un couffin que vous placerez dans le lit à barreaux ? Un matelas qui s’adapte à votre lit car vous vous connaissez et vous ne vous voyez pas vous lever en pleine nuit pour le mettre au sein (si vous allaitez) ? Les statistiques des économistes parlent : l’arrivée d’un premier bébé correspond à un pic dans le budget des ménages et les fabricants le savent bien, ils rivalisent d’ingéniosité pour nous tenter avec le dernier transat vibreur ou la poussette urbaine spécialement conçue pour échapper aux pots d’échappement ! Normal, le bébé est désormais tellement placé au centre de la société que l’on veut le meilleur pour lui, quitte à se charger d’un nouveau crédit.
Heureusement, les cadeaux de naissance de la famille et des amis sont là ! Cependant, prévoyez suffisamment de body, pyjamas, draps… pour ne pas avoir à courir les magasins à votre retour de la maternité. Mais sachez que près de 40% des besoins de bébé peuvent être couverts par les cadeaux de naissance de vos proches. Avez-vous pensez à faire une liste de naissance ?

 

Partagez votre avis :

Ces articles peuvent vous intéresser